RTBFPasser au contenu
Rechercher

Birmanie: Aung San Suu Kyi demande d'espacer les audiences de son procès pour "raisons médicales"

04 oct. 2021 à 10:55Temps de lecture1 min
Par Belga

L'ex-dirigeante birmane Aung San Suu Kyi, renversée par l'armée en février et engluée depuis dans une multitude de procédures judiciaires, a demandé au tribunal d'espacer les audiences "pour raisons médicales", a indiqué lundi son avocat.

Suu Kyi, 76 ans, a demandé à la cour que son procès se tienne une semaine sur deux car y assister presque tous les jours la "fatigue beaucoup" et joue sur sa santé, a expliqué à l'AFP Khin Maung Zaw.

Le tribunal se prononcera sur cette requête la semaine prochaine.

La lauréate du prix Nobel de la paix 1991 est jugée depuis juin pour violation des restrictions sanitaires liées au Covid-19, importation illégale de talkies-walkies, incitation aux troubles publics, corruption et sédition.

Elle encourt de longues années de prison si elle est reconnue coupable, de nombreux observateurs dénonçant un procès politique dans le but de neutraliser l'ex-icône de la démocratie, grande gagnante des élections de 2015 et de 2020.

Le putsch militaire du 1er février a mis fin à une brève parenthèse démocratique d'une décennie dans le pays.

Depuis, l'armée mène une répression sanglante avec plus de 1100 civils tués et quelque 7.000 en détention, selon une ONG locale, l'Association d'assistance aux prisonniers politiques (AAPP), qui rapporte des cas de tortures, de viols et d'exécutions extra-judiciaires.

 

Coup d'Etat en Birmanie: JT 01/02/2021

Coup d Etat en Birmanie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le chef de la junte birmane exclu du sommet de l'Asean, une mesure de représailles rare

Birmanie : la junte contraint au silence l’avocat d’Aung San Suu Kyi