Régions Brabant wallon

Biodiversité : une raffinerie offre des semences à des betteraviers pour créer des bandes fleuries bénéfiques

Philippe Lamblot et son fils, devant une des bandes fleuries bordant leur champ de betteraves sucrières. Cette bande favorisera la biodiversité et servira à confectionner le silo sur un fond de parcelle bien dur à l’arrière-saison.

© RTBF jch

La biodiversité, c’est évidemment bon pour l’environnement ! Mais c’est aussi bénéfique pour les cultures ! La Raffinerie Tirlemontoise l’a bien compris.

Depuis cette année, elle collabore avec une vingtaine de producteurs belges de betteraves sucrières. Objectif : offrir aux agriculteurs des semences afin de créer des bandes fleuries bénéfiques pour la flore et la faune, en bordure de leurs cultures. Résultat : davantage de biodiversité, ce qui enrichit le biotope et, indirectement, les cultures de betteraves. La raffinerie veut planter cette année 25.000 m² de bandes fleuries en Belgique. Parmi les agriculteurs partenaires du projet : Philippe Lamblot, de Hamme-Mille (Beauvechain), en Brabant wallon.

L’exemple de la ferme Lamblot

Agriculteur soucieux de l’environnement, Philippe Lamblot cultive une vingtaine d’hectares de betteraves sucrières. Séduit par le projet, il a reçu cinq types de semences qu’il a disséminées sur environ 1% de ses terres, en bord de champ. "Vous voyez ! Ici, sur une surface de 20 ares, j’ai implanté une bande fleurie avec un mélange de 5 espèces : tournesol, phacélie, trèfle, vesce et avoine brésilienne (comme tuteur). Cela permet de créer de la biodiversité pour la flore et la faune en bord de parcelle. Et cela permettra de confectionner le silo sur un fond de parcelle bien dur en arrière-saison".

Le petit sucre tirlemontois

Soucieuse de son image et de sa matière première, la Raffinerie Tirlemontoise a lancé le projet cette année-ci. "La biodiversité, c’est un sujet très important pour nous", explique Deborah Motteux, porte-parole de la société. "Nous avons demandé à une vingtaine d’agriculteurs de semer (au total) 25.000 m² de bandes fleuries. La biodiversité sera renforcée. Il y aura notamment plus d’insectes. Par exemple, des insectes utiles, comme des coccinelles, qui vont manger des pucerons dans les champs de betteraves". Rien qu’en Brabant wallon, quatre agriculteurs participent au projet. Les parcelles sont visibles à Hamme-Mille, Chastre, Perwez et Tourinnes-Saint-Lambert. En province de Namur, plusieurs sites servent aussi d'expérimentation, notamment à Upigny et Sombreffe. 

Betteraves écolos

La betterave elle-même est bénéfique pour l’environnement. Par le biais de la photosynthèse, elle capte le CO². Mais elle rejette surtout beaucoup d’oxygène ! "Un hectare de betteraves produit deux fois plus d’oxygène qu’une forêt", précise Philippe Lamblot. "De plus, elle est assez résistante à la sécheresse", atout remarquable cet été-ci.
Rappelons que d’autres projets semblables voient le jour, depuis quelques années, pour favoriser la biodiversité, avec le soutien d’associations environnementales et de scientifiques.

Sur le même sujet: Extrait JT (12/08/22)

Sur le même sujet

La biodiversité est en chute libre selon le WWF, mais des actions sont encore possibles pour y remédier

Environnement

Un ourson se retrouve dans un état second après avoir mangé trop de miel

Vivacité

Articles recommandés pour vous