RTBFPasser au contenu

Bibliothécaire, un métier digne de confiance pour les Britanniques

Photo d’illustration pour le métier de bibliothécaire.
14 déc. 2021 à 08:512 min
Par AFP

Peu de métiers font l’unanimité auprès du grand public. Au Royaume-Uni, celui de bibliothécaire remporte de nombreux suffrages selon un récent sondage d’Ipsos. Une tendance qui montre le rôle essentiel qu’ont eu les personnes travaillant dans des bibliothèques durant la pandémie.

Les bibliothécaires ont fait une entrée fracassante dans le classement annuel d’Ipsos répertoriant les métiers qui inspirent le plus confiance aux Britanniques. L’institut de sondage a interrogé plus de mille habitants du Royaume-Uni concernant les professions auxquelles ils accordent le plus de crédit. Il s’avère que 93% d’entre eux estiment que les bibliothécaires sont dignes de confiance. Seuls les infirmières et infirmiers les dépassent dans le classement avec 94% des suffrages. Ce score est d’autant plus admirable pour les personnels des bibliothèques que c’est la première fois qu’ils apparaissent dans le sondage d’Ipsos.

Une autre profession en lien avec la culture s’est frayé un chemin dans le haut du classement d’Ipsos : celle de commissaire d’exposition. Quatre-vingt-six pour cent des répondants les trouvent dignes de confiance, contre 82% l’année dernière.

Un rôle renforcé durant la pandémie

Les bibliothécaires rencontrent une forte adhésion des Britanniques, quels que soient leur niveau d’étude, genre et même affiliation politique. Il faut dire que les bibliothèques ont joué un rôle déterminant durant la pandémie, alors que l’accès aux livres était restreint par la fermeture prolongée des écoles et des librairies. En septembre 2020, la London Library a signé un partenariat avec le service de prêt numérique OverDrive pour permettre à ses adhérents de louer des livres numériques dans le cadre de leur abonnement.

"La crise du coronavirus a également accentué l’importance de proposer du contenu numérique, d’autant plus quand il est difficile d’avoir accès aux collections physiques. Nos journaux en ligne et autres ressources digitales sont déjà très utilisés par nos membres", avait alors déclaré l’institution dans un communiqué.

De nombreuses bibliothèques se sont aussi efforcées de maintenir un lien avec les populations les plus vulnérables. Selon un rapport de l’association Libraries Connected, 130 d’entre elles ont passé plus de 130.000 appels téléphoniques à leurs adhérents pour lutter contre l’isolement social et la solitude durant la pandémie. De quoi valoriser la profession de bibliothécaire auprès du grand public.

Sur le même sujet

13 déc. 2021 à 17:00
1 min
06 déc. 2021 à 09:42
2 min

Articles recommandés pour vous