RTBFPasser au contenu
Rechercher

Bert Kruismans: "Les Wallons ne connaissent pas du tout les Flamands"

 Bert Kruismans vient de publier le livre "Le Belge tout nu"
17 nov. 2017 à 14:09Temps de lecture1 min
Par Aubry Touriel

Bert Kruismans est l’une des rares personnalités du pays à être connue au Nord et au Sud du pays. L’humoriste flamand vient de publier le livre " Le Belge tout nu " dans lequel il brise les mythes qui subsistent sur les différences entre les habitants des deux côtés de la frontière linguistique.

À l’aide de multiples statistiques, l’artiste originaire d’Alost réalise un "fact checking" sur les différences entre les habitants des deux côtés de la frontière linguistique. Il explique sa démarche dans une interview à DaarDaar : "J’ai pu constater sur les réseaux sociaux et dans d’autres médias que de nombreuses thèses circulent sur les Belges. J’ai finalement trouvé que c’était une bonne idée de prendre le temps de vérifier si les thèses avancées sont vraies ou pas."

Les Wallons sont plus pauvres que les Flamands

Première constatation : au niveau des moyens financiers, un Wallon est plus pauvre qu’un Flamand. "Cela se remarque dans les loisirs par exemple, ou dans les dépenses. Les différences se font également ressentir dans les centres culturels. Mais on oublie qu’il existe aussi de grandes différences entre la Wallonie et Bruxelles", se confie-t-il à Joyce Azar, responsable éditoriale du média qui traduit la presse flamande en français.

Méconnaissance des Flamands

L’artiste qui tourne en Flandre comme en Wallonie estime que les acteurs des mondes politiques et artistiques jouent un rôle dans le manque d’échange entre communautés : "Comment serait-il possible pour les Belges de se sentir Belge si les artistes eux-mêmes ne le font pas, si les politiciens sont divisés, et ne parlent que pour leur communauté linguistique ? […] Et sincèrement, les Wallons ne connaissent pas du tout les Flamands."

Selon l’humoriste flamand, la méconnaissance d’autres cultures est typiquement francophone, qu’ils soient Belges ou Français. "Le francophone habite dans une bulle. Son monde, sa vie, est en français. C’est évidemment une grande culture. Il y a des tas de livres, de chaînes télés, de radios… On peut avoir le tout en français. Donc pourquoi chercher plus loin?"

La liste des différences et similitudes ne se limite pas seulement à ces deux points, retrouvez-en bien d'autres dans l’interview de DaarDaar.

Sur le même sujet

Record de subventions pour les auteurs flamands en 2021

Littérature

Articles recommandés pour vous