Belgique

Belgique - Maroc : victoire du Vlaams Belang

Les coulisses du pouvoir

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

28 nov. 2022 à 07:08 - mise à jour 28 nov. 2022 à 10:32Temps de lecture2 min
Par Bertrand Henne

Les images des émeutes après la victoire du Maroc face à la Belgique, ont été abondamment relayées sur les réseaux sociaux. Les politiques ne sont pas en reste, les condamnations sont unanimes, mais le Vlaams Belang se détache nettement et trouve une occasion en or pour déployer ses idées identitaires.

Potentiel viral

Le potentiel viral d’une émeute est puissant. Quand une trottinette brûle, il y a des dizaines de téléphones qui filment la scène sous tous les angles. Le potentiel est tellement puissant qu’on se demande jusqu’à quel point ce n’est pas l’envie de publier ses exploits sur les réseaux sociaux, de claquer un selfie au milieu du chaos qui pousse certains à l’émeute.

Mais bref, face à un tel déferlement d’images reprises ensuite largement sur les sites info et dans les JT, le politique ne peut pas rester absent.
Un des premiers à réagir, le bourgmestre de Bruxelles, le socialiste Philippe Close, il évoque des voyous, il dira aussi des crapules au JT, ils trouveront toujours la police de Bruxelles face à eux pour les empêcher de nuire. Un vocabulaire censé prévenir toute accusation de laxisme par ses opposants.

Loading...

Pour les libéraux, Georges Louis Bouchez évoque des actes scandaleux qui doivent être punis avec la plus grande fermeté. Stop à l’impunité, Tolérance zéro face aux casseurs.

Loading...

Pour les écologistes, Rajae Maouane, écrit aucune excuse pour le comportement violent des “supporters”, Condamnation ferme de ces comportements inacceptable…

Loading...

D’autres élus Défi ou les engagés ont également été en ce sens. Le PTB s'est montré beaucoup plus discret. Notons malgré tout l'intervention de la chef de fille Bruxelloise Françoise De Smedt.

Loading...

Le VB à l’affût.

Côté flamand, ces images ont aussi beaucoup circulé, avec une dimension identitaire plus marquée. Ces événements sont du pain béni pour le Vlaams Belang. Particulièrement actif, le compte officiel du parti a publié une dizaine de vidéos sur Twitter, Instagram, Snapchat, Facebook. Le président tom Van Grieken a résumé la journée en twittant nous avons un problème Marocain.

Loading...

Le Vlaams Belang s’est beaucoup ému qu’un drapeau belge ait été arraché à Borgerhout en banlieue d’Anvers. Signe d’une communauté qui détesterait son pays d’accueil. N’hésitez pas à partir, dit Tom Van Grieken. Intéressant ici de noter que le Vlaams Belang s’émeuve qu’un drapeau Belge soit arraché alors que ce parti n’a jamais hésité à marcher dessus lors de cérémonies flamingantes.

La N-VA a aussi été très active hier avec plusieurs élus qui ont commenté les images. La aussi en n’hésitant pas à poser des questions sur l’immigration et l’intégration. Autre dimension assez présente dans les commentaires des nationalistes, la question du laxisme des politiciens bruxellois qui laisseraient faire.

Loading...

Signalons sur ce point que des émeutes ont aussi eu lieu à Anvers, Amsterdam ou La Haye…

Match politique

Maroc Belgique le match était donc aussi politique. Et clairement les émeutes servent le narratif des partis qui font des questions identitaires une priorité. C’est déjà ce qu’on avait pu observer après le match France Algérie d’octobre 2001 qui est resté un cas d’école. Après avoir sifflé la Marseillaise (et Zinédine Zidane) les supporters de l’Algérie, pour la plupart français avaient envahi le terrain du Stade de France.

Le gouvernement de gauche de Lionel Jospin qui tablait sur un match de la réconciliation est apparu comme dépassé par les événements. Jean Marie Le Pen a fait de ce match un symbole de l’échec de la France Black Blanc Beur qui avait gagné la coupe du monde 1998. Il s’est imposé quelques mois plus tard au deuxième tour de la présidentielle aux dépens de Lionel Jospin.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous