RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Flandre

Belges en Syrie: le procès d'une filière de recruteurs de Maaseik recommencera le 7 décembre

Selon le parquet fédéral, Khalid Bouloudo aurait, avec d'autres suspects, recruté des combattants pour l'EI pour les envoyer en Syrie.
17 nov. 2016 à 13:46 - mise à jour 17 nov. 2016 à 13:47Temps de lecture1 min
Par Belga

Le procès à l'encontre de treize présumés combattants en Syrie et recruteurs recommencera le 7 décembre, a décidé jeudi le tribunal correctionnel de Bruxelles. Le procès avait débuté le 21 septembre mais avait ensuite été reporté à plusieurs reprises en raison de problèmes pratiques et de procédure. Le parquet fédéral donnera son réquisitoire le 7 décembre. La défense plaidera sans doute fin décembre.

La figure centrale du dossier est Khalid Bouloudo, condamné en 2006 à cinq ans de prison parce qu'il aurait mis sur pied, avec douze autres individus, une cellule belge du Groupe islamique combattant marocain (GICM). Il est aussi tenu pour responsable des attentats de Casablanca en 2003 et des attentats de Madrid (Espagne) en 2004.

Selon le parquet fédéral, Khalid Bouloudo aurait, avec d'autres suspects, recruté, à partir d'une mosquée récemment érigée à Maaseik, des combattants pour le groupe terroriste État islamique pour les envoyer en Syrie. Ils auraient également accueilli des combattants revenus en Belgique.

Le 22 septembre, la défense avait exigé que tout le dossier soit renvoyé vers la chambre des mises en accusation parce que la police aurait effectué plusieurs observations qui n'avaient pas été contrôlées par cette instance. Après l'échange de conclusions des parties, le tribunal avait estimé que les observations en question ressortaient de la Sûreté de l'État et qu'elles ne devaient donc pas être soumises à la chambre des mises.

La défense a déposé plainte auprès du Comité R, qui ne s'est pas encore prononcé.