Belgacom et son patron, Didier Bellens, dans le collimateur de la justice ?

De Morgen déclare que la justice enquête en ce moment sur des projets suspects de sponsoring chez Belgacom

© Belga

24 janv. 2012 à 04:19 - mise à jour 24 janv. 2012 à 11:59Temps de lecture1 min
Par Belga News
Au parquet de Mons, la réponse est claire : pas de commentaire. Pas question de confirmer ou de démentir qu'une enquête a été ouverte concernant certaines activités de sponsorings menées par Belgacom.

Selon le journal De Morgen, la justice chercherait en fait à déterminer si Didier Bellens, le patron de Belgacom, n'aurait pas délibérément sponsorisé certains événements en échange de sympathie et de soutien de la part de personnalité politiques.

Nous avons, bien évidemment, contacté les responsables des organisations citées dans l'article. Comme l'Ethias Trophy ou Mons 2015 (capitale culturelle). Tous nous ont affirmé qu'ils n'avaient jamais été interrogés par la justice concernant le sponsoring de Belgacom mais qu'ils étaient tout à fait prêts à collaborer. Les contrats passés avec les sponsors, nous jurent-ils, sont parfaitement cleans.

Si certains tombent des nues, d'autres ne sont pas surpris de voir sortir de telles informations. Car, disent-ils, une partie des Flamands veut la peau de Didier Bellens, le patron de Belgacom. Belgacom qui ne fait aucun commentaire à ce stade.

Signalons encore qu'en ce qui concerne, Mons 2015 (capitale culturelle), Belgacom n'a pas encore signé de contrat de sponsoring. Un projet existe bien, nous a-t-on confirmé, mais l'article du Morgen risque de le remettre en cause.

 

Jérémy Giltaire

Sur le même sujet

Didier Bellens, grand patron et collectionneur de polémiques

Belgique

Didier Bellens: "Je n'ai jamais dit cela". Pourtant, il l'a dit

Belgique

Articles recommandés pour vous