RTBFPasser au contenu

Cinéma - Accueil

Belga Films Fund, nouvel opérateur Tax Shelter, complète l'offre de Belga Films

Belga Films Fund, nouvel opérateur Tax Shelter, complète l'offre de Belga Films

Belga Films a décidé de se lancer dans le marché du Tax Shelter, principalement grâce à la réforme de l'incitant fiscal. "Ça a été un élément déterminant. La réforme apporte plus de clarté et de transparence au système, qui est dès lors plus sécurisé vis-à-vis des producteurs mais également des investisseurs", ont expliqué les deux managers.

L'adaptation, entrée en vigueur le 1er janvier dernier, permet notamment une exonération fiscale de 310% (contre 150% auparavant), concorde aux réalités des entreprises, en termes de trésorerie notamment, et affiche un suivi administratif plus simple et transparent, passant de plus de 10 étapes auparavant à cinq étapes aujourd'hui, "ce qui amène les entreprises à une dynamique de décision différente d'avant", souligne Fabrice Delville. Le placement Tax Shelter assure toujours à l'investisseur un rendement de plus de 10% net (comprenant les rendements fiscal et financier).

Centré sur les projets à ambition internationale et de qualité, Belga Films Fund garantit l'obtention de l'attestation Tax Shelter et promet des assurances spécialisées en production, protégeant le film contre les incidents par exemple.

Ces nouvelles activités complètent le métier historique de Belga Films. "Notre groupe collabore depuis 10 ou 15 ans avec les meilleurs producteurs internationaux, qui étaient demandeurs d'une solution globale pour le territoire belge, sans la trouver. Nous voulons leur permettre d'utiliser tous les outils belges disponibles et leur proposer un maximum de solutions sur notre territoire: distribution et financement", a précisé Jerôme de Béthune.

"Nous amènerons en Belgique des projets pour lesquels le Tax Shelter n'a jamais été envisagé mais qui réaliseront des dépenses importantes en Belgique. C'est tout bénéfice pour l'industrie cinématographique belge... et pour les investisseurs, qui seront liés à des films bien financés et donc très sécurisés", estime Fabrice Delville, expert reconnu en Tax Shelter depuis 2008. La nouvelle société dispose d'ailleurs d'accords d'exclusivité avec Europacorp (société de production de Luc Besson) et Lionsgate-Summit ("Twilight", "Hunger Games", ...).

Belga Films Fund devrait être actif début février, lorsque la société aura reçu l'agrément du SPF Finances ainsi que le prospectus de la FSMA, qui permet d'attirer toutes les catégories d'investisseurs, allant de 5.000 euros à 241.900 euros (maximum légal), et pas seulement les montants de plus de 100.000 euros.

Par ailleurs, les investisseurs auront la possibilité de toucher leur rémunération au terme de l'opération en une seule fois ou chaque trimestre. La demande de "ruling" a été déposée au Service des décisions anticipées (SDA) de l'Administration fiscale et est en cours d'approbation. Les investisseurs pourront soit choisir dans quelle production ils veulent investir, parmi une sélection de projets réalisée en amont de la production par Belga Films Fund sur base du scénario, soit se laisser guider par l'opérateur. Enfin ils opteront, en fonction de leur trésorerie, du moment où le montant sera décaissé: trois mois après la signature ou au moment choisi par l'investisseur, dans le respect des délais légaux.

Fabrice Delville s'attend à une croissance de 30% des placements sur le marché du Tax Shelter pour 2015 par rapport à l'an dernier. Selon les chiffres dernièrement publiés par uFund, qui se présente comme leader de la levée de fonds Tax Shelter, 200 millions d'euros ont été levés au total en 2014. "Notre ambition est de devenir acteur de référence dans le secteur, sans avoir d'objectif chiffré."

Belga Films est actif dans le cinéma belge depuis 1937 et a distribué environ 800 films en 75 ans, dont "12 Years a slave", "Mr. Nobody", "Babel", "Dikkenek" ou encore "Farinelli" et "Emmanuelle". Il est le deuxième distributeur de Belgique après 20th Century Fox et devant cinq des six "majors" américaines (Warner Bros, KFD, Walt Disney, Sony Pictures et Paramount).

Le nouvel opérateur collabore déjà aux nouveaux longs métrages "Le tout nouveau testament" de Jaco Van Dormael et "The transporter legacy" (EuropaCorp).


Belga

Articles recommandés pour vous