RTBFPasser au contenu

Tarmac

Beka : "Je ne sais pas me définir, je dirais que je suis multisystème"

Beka : "Je ne sais pas me définir, je dirais que je suis multisystème"
04 févr. 2022 à 17:103 min
Par Johanna Bouquet
Loading...

C’est la rappeuse Beka qui conclut en beauté cette semaine de la Belgian Music Week. En plus, elle nous fait l’honneur de sa présence le jour de son anniversaire qu’on est super heureux de lui souhaiter. Et oui, la rappeuse fête ses 20 ans ce vendredi.

Cette jeune rappeuse bruxelloise est clairement une pépite et chez Tarmac on a décidé de la suivre de près. Sur notre plateau, elle a décidé de nous interpréter "Triple M", dont le clip devrait bientôt atteindre les 200.000 vues sur Youtube quand son premier titre, Benda, lui, chatouille le million. Un son clairement gang comme on aime, sur un rythme drill à souhait, avec un débit qui n’a absolument rien d’amateur.


►►► A lire aussi : Voici les artistes à surveiller en 2022


Au micro de Maxi, dans l’émission "C’est quoi les bails ?" elle est revenue sur son parcours et sur ce début de parcours qui s’annonce plus que prometteur.

Beka c’était d’ailleurs, le coup de cœur de notre chroniqueuse musique préférée Maxi, dans Bref Parlons Musique, alors qu’elle a d’abord commencé par ambiancer TikTok.

Loading...

Et oui ! Alors si au début ça peut faire un peu peur d’être catégorisé comme "artiste Tiktok", Beka a vite balayé ça d’un revers de la main, "au début je doutais un peu mais après je me suis dit mais non en fait, j’ai du talent ! Et du coup j’ai continué à écrire".

Je me suis dit mais non en fait, j’ai du talent ! Et du coup j’ai continué à écrire

Il faut dire que ça fait un petit bout de temps que Beka manie la punchline. Elle chante depuis qu’elle est petite, comme plein de monde, devant le miroir, en famille ou encore à l’Eglise. Ce qu’on aime c’est qu’elle a à la fois un côté bestial tout comme elle sait avoir un côté ambiancé voire parfois plus dans la douceur.

Et pourtant entre "Benda" et "Triple M", elle nous a habitué à un flow armé et franc.

On retrouve cette diversité aussi dans ses influences : "depuis petite j’écoute un peu de tout. Il y a eu du Gospel comme la fouine, Bosh ou encore, bien sûr Kaaris. On a commencé par Kaaris, on va finir par Kaaris mais il y a aussi Kofi Olomidé. J’aime être fâchée mais j’aime aussi l’ambiance aussi donc je mélange de tout".

Ce mélange des genres, c’est aussi clairement sa force. D’ailleurs elle le dit elle-même : "je ne sais pas me définir, je suis multisystème, je touche à tout. Même aux instruments de musique. Je joue du piano, de la flûte et même de la batterie". Et Beka nous tease très clairement : "Les prochains sons qui vont sortir seront un peu doux que Benda et Triple M".

Inspiré de faits réels

Dans ses textes, Beka apporte beaucoup de sa personnalité, d’éléments de sa vie. Ça se ressent, ça pique, et c’est fait pour. D’ailleurs, son "Benda", nous plonge direct dans le cœur du propos : "Pardon Jésus mais j’ai péché. A force de faire des trucs je me suis brûlée. Mais j’avais tellement peur de tout rejet que j’ai préféré devenir un objet".

Au micro de Maxi, Beka explique que l’écriture de ce titre ne s’est vraiment pas faite en un jour : "Benda, je l’ai écrit en plusieurs mois. Même en studio j’ai encore changé des paroles. Ça n’a pas été facile". Elle ajoute : "je me suis inspirée directement de ma vie. Je me suis dit je vais me défouler et c’est de cette manière que je le fais".

Step by Step

Après deux sons qui ont clairement cartonné sur Youtube, cumulant plus de 1 million de vues, Beka préfère y aller step by step. Si on a hâte de la voir s’exprimer sur un projet complet, pour le moment elle a décidé de continuer sur sa lancée de balancer encore quelques titres.

Mais quoiqu’il arrive, elle est bel et bien décidée à rentrer professionnellement dans le game. Et d’ailleurs elle a même un petit conseil pour les meufs qui voudraient se lancer : "Continuez, n’écoutez pas les critiques. On peut te dire, "t’es une fille, ce n’est pas pour toi mais si tu m’écoutes, lances toi, n’hésites pas et fonces".

Encore, une fois on souhaite un super anniversaire à notre Beka nationale. Et on n’est pas les seuls. Le Juiice lui a fait la surprise en direct dans un petit message personnalisé.

Articles recommandés pour vous