RTBFPasser au contenu

Cinéma

Béjart, Bruxelles et l'avant-garde

Béjart, Bruxelles et l’avant-garde
05 avr. 2018 à 15:291 min
Par Flora Eveno

Le documentaire diffusé sur Arte pose un regard plein d’admiration sur la vie d’un chorégraphe à contretemps, moderne et prolifique. 

 

Né en 1927 à Marseille, Maurice Béjart n’était pas prédestiné à la danse. C’est parce qu’il souffrait de problèmes de croissance que son médecin lui a préconisé de danser. Lui qui s’intéressait déjà au théâtre et voulait devenir torero s’est peu à peu passionné pour une autre forme de spectacle mettant en scène le mouvement du corps. Alors qu’il n’a pas 20 ans, le jeune Maurice quitte son sud natal pour rejoindre la capitale. A Paris, sa carrière de danseur ne décolle pas à cause de son physique, il est encore très petit par rapport aux autres. Il se tourne alors vers la chorégraphie et monte Symphonie pour un homme seul” en 1955, avec la musique concrète de deux autres avant-gardistes, Pierre Schaeffer et Pierre Henry. Scandale dans le monde de la danse, Maurice Béjart est présenté comme un impie puisqu’il mélange le classique et le moderne. A Bruxelles, le nouveau directeur du Théâtre Royal de la Monnaie s’intéresse à l’agitateur exalté et lui commande une chorégraphie sur le "Sacre du Printemps". Ce sera le début du succès avec une oeuvre qui détonne par sa bestialité, le début aussi de son histoire avec la capitale belge. Maurice Béjart fondera ensuite une troupe rattachée à la Monnaie où il crée la moitié de l’année. En 1970, il fonde l’école Mudra, toujours à Bruxelles.

 

“Béjart : l’âme de la danse” retrace le parcours d’un esprit libre, d’une personnalité à part et d’un chorégraphe érigé au rang de légende dans le milieu de la danse. Réalisé par Henri de Gerlache, Jean de Guarrigue, le documentaire est une coproduction RTBF, RTS et Arte. Il revient avec détails et alimenté de belles archives sur les débuts de Béjart, son histoire d’amour avec Bruxelles, la mise en valeur du masculin dans la danse et son esprit profondément moderne.

 

“Béjart : l’âme de la danse” est à voir sur Arte.

 

Loading...

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous