Regions Namur

Beauraing : malgré le passage de la tornade, l’Institut Notre-Dame du Sacré-Cœur est prêt pour la rentrée

Il ne reste plus rien de ce hall sportif construit au début des années septante.

© Nicolas Guidi

17 août 2021 à 06:40Temps de lecture2 min
Par Nicolas Guidi et Danielle Welter

La tornade du 19 juin a causé d’importants dégâts à des dizaines d’habitations de Beauraing. L’Institut Notre-Dame du Sacré-Cœur a totalement perdu une salle de sport. Les toitures et certaines fenêtres devront subir une série de réparations. Mais pas de panique, la rentrée se déroulera normalement.

Il était là depuis 50 ans, mais le 19 juin dernier, il a disparu en 30 secondes. Le hall des sports de l’Institut Notre-Dame du Sacré-Cœur de la Beauraing a été emporté par une tornade classée "F1" sur l’échelle de Fujita. De ce bâtiment, il ne reste aujourd’hui qu’un tas de planches et de gravats. Les ouvriers sont à pied d’œuvre depuis le lendemain de l’incident pour assurer une rentrée presque normale.

"C’est vraiment une situation totalement inédite. J’habite la région depuis des années et je n’ai jamais vu cela", soupire Valérie Collin, la directrice de l’établissement. 350.000 euros ont déjà été dépensés pour réparer, en urgence, les éléments gravement endommagés, mais il faudra attendre entre 3 et 5 ans pour construire un nouveau hall. "Les lenteurs administratives n’aident pas, j’espère pouvoir bénéficier d’une aide efficace pour lancer un projet de reconstruction", explique la directrice.

La solidarité au-delà des frontières

L’INDSC est connu pour son option de sport. La perte de cet outil est un véritable coup de massue pour l’équipe éducative. Il fallait donc trouver des solutions provisoires. La commune de Beauraing a dès lors proposé son aide pour que les cours puissent s’organiser sans interruption dès la rentrée.

Mais ce qui est encore plus étonnant, c’est qu’une commune française est venue proposer son aide. "La mairie de Givet a entendu parler de notre mésaventure et a pris contact avec nous il y a quelques semaines. Elle nous propose 3 halls sportifs, à des dates différentes, pour que nos élèves puissent suivre leurs cours d’éducation physique", se réjouit Valérie Collin.

Valérie Collin, directrice de l'Institut Notre-Dame du Sacré-Cœur de Beauraing.
Valérie Collin, directrice de l'Institut Notre-Dame du Sacré-Cœur de Beauraing. © Nicolas Guidi

►►► À lire aussi : Tornade à Beauraing : démarches, évaluation des dégâts, indemnisations… Les assureurs vont à présent devoir jouer leur rôle


Une lettre écrite à la ministre Désir

La direction s’est tournée vers la Fédération Wallonie Bruxelles, en la personne de Caroline Désir, pour obtenir un soutien. Mais visiblement, la lettre envoyée est restée sans réponse. "Je n’ai eu aucun coup de pouce jusqu’ici. Ce serait vraiment bien d’avoir une petite aide ou qu’on nous facilite l’accès aux plans prioritaires des travaux", ajoute-t-elle. Mais pour l’heure, les élèves pourront bien intégrer les locaux d’enseignement et l’internat dès le 1er septembre. Des ingénieurs en stabilité ont effectué des contrôles, aucune anomalie n’a été détectée

DIRECT - Journal Télévisé de 13h00 du 16/08/2021

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous