Regions Namur

Beauraing : 25 mille arbres seront replantés au parc du Castel, dévasté par la tornade de juin 2021

21 févr. 2022 à 05:00Temps de lecture2 min
Par Benjamin Brone

C’est un parc exceptionnel qui domine le village de Beauraing. Sur une surface d’environ soixante hectares, le Castel offre aujourd’hui un décor lunaire. Dévasté par la tornade de juin 2021, il reste inaccessible pour les citoyens.

Les travaux de bûcheronnage sont terminés. Il faut désormais replanter selon un nouveau plan qui sera présenté, ce lundi soir, lors du conseil communal.

Cinq fois plus grand que le parc de Bruxelles

Avec plus de soixante hectares, le parc du Castel est cinq fois plus grand que le parc de Bruxelles. C’est une rareté dans une commune rurale, un héritage du passé puisque cet espace était à l’origine une propriété privée, adossée au château voisin. Aujourd’hui, une partie de l’espace est la propriété de la commune, l’autre appartient à l’asbl Promaria, qui gère le sanctuaire de Beauraing.

RTBF

En juin dernier, la tornade qui a traversé le village, a causé de spectaculaires dégâts sur cet espace public : "Des milliers d’arbres, parfois multicentenaires ont été renversés", constate le bourgmestre.

Le bonnet vissé sur la tête, chaussé de bottes en caoutchouc, Marc Lejeune nous guide, sous la bruine et le vent, dans cet espace sinistré. Malgré la pluie de cet hiver, malgré la boue, les travaux de bûcheronnage sont presque terminés : "plus de 5000 m³ de bois ont été évacués depuis le mois de juin. C’est une mise à blanc. On a plus de 25 hectares qui ont disparu. C’est presque la moitié du parc."

Marc Lejeune, bourgmestre de Beauraing, au milieu du parc dévasté.
Marc Lejeune, bourgmestre de Beauraing, au milieu du parc dévasté. RTBF

La majorité communale présentera, lundi, les plans pour la rénovation de ce parc. Les sujets disparus, les arbres remarquables sont définitivement perdus : "le drame c’est que la tornade s’est concentrée sur les parties les plus intéressantes du site. Ici ce sont tous les hêtres, les frênes, les saules, les chênes centenaires qui ont été les plus touchés", regrette le bourgmestre cdH. 

Beauraing veut donc aller de l’avant et repenser cet espace vert, selon une philosophie plus contemporaine.

Entre 25 et 30 mille arbres à replanter

Avant la catastrophe climatique de l’été dernier, le parc était très densément planté. Aujourd’hui, l’objectif est de concevoir un espace plus aéré mais aussi mieux pensé pour l’usage public.

"On pense à tous les utilisateurs : culturels, sportifs, touristiques aussi… Tous les étangs, les cascades, construits au début siècle, seront conservés. Un nouvel éclairage sera installé. Sur le plan paysager, on va reconstruire la forêt mais aussi, à certains endroits, recréer un petit parc animalier. Nous allons aussi améliorer l’accès et l’aménagement des points de vue, sur les hauteurs du site."

RTBF

Les espèces choisies seront aussi mieux sélectionnées, en fonction de l’évolution climatique : "On a consulté le département nature et forêts afin de profiter de leur expertise. Et donc nous avons décidé de ne plus planter ni épicéa, ni de douglas. Par contre, on va planter davantage de tilleuls, d’érables… Des espèces plus résistantes aux vagues de chaleur que l’on a connues ces dernières années."

RTBF

On fait tout pour rouvrir le parc en avril

Si tout va bien, les beaurinois pourraient à nouveau déambuler dans le parc du Castel à partir du printemps. Mais avant cela, il faut évacuer les machines de chantier, sécuriser les belvédères, les barrières, les passerelles et retracer les chemins dans les talus : "J’espère pouvoir respecter le délai d’avril. On a des demandes tous les jours", confie marc Lejeune.

Le coût de la rénovation du parc du castel est chiffré à 1 million 300 mille euros. Le fond des calamités interviendra pour la moitié.

Articles recommandés pour vous