BD - Accueil

BD : Hypericon, jolie fleur de pharaon

Hypericon de Manuelle Fior, Dargaud

© @Dargaud

22 nov. 2022 à 16:30 - mise à jour 23 nov. 2022 à 14:18Temps de lecture2 min
Par Gérald Vandenberghe

Il y a tout juste 100 ans, l’archéologue Howard Carter découvrait trois mystérieuses marches s’enfonçant dans le sous-sol de la vallée des rois, juste en face de Louxor. Elles allaient le conduire à l’une des plus grandes découvertes archéologiques de tous les temps : la sépulture du pharaon Toutankhamon. La Bd "Hypéricon" publié chez Dargaud, nous replonge dans cet épisode de l’histoire. Et elle parvient surtout à tisser de magnifiques liens avec l’histoire d’une jeune archéologue italienne égarée à Berlin, juste après la chute du mur.

Une poussière d’or recouvre les premières pages de cet album. Toute la lumière de la vallée des rois imprègne ces cases. C’est plus réaliste que n’importe quelle photo remontant à l’époque de la découverte du tombeau de Toutankhamon, et plus évocateur que n’importe quel tableau orientaliste. Et c’est là qu’apparaît Howard Carter, cet archéologue qui mettra au jour la tombe intacte d’un pharaon.

Howard Carter enlève la poussière du temps recouvrant Toutankhamon
Howard Carter enlève la poussière du temps recouvrant Toutankhamon @Dargaud

"Mon parcours ressemble un peu à celui d’Howard Carter", précise Manuelle Fior qui a scénarisé et dessiné cet album. "J’ai travaillé également sur des chantiers archéologiques en Egypte. Ils ne concernaient pas la période antique mais plutôt l’époque islamique. Mais j’ai vu cette lumière ocre qui baigne tout. Tout comme Carter, je réalisais des croquis des fouilles. J’aurais pu en faire mon métier, mais lorsque l’on m’a demandé si j’étais prêt à le faire, j’ai préféré rentrer en Europe pour faire de la BD".

Dans les premières pages de cet album, Howard Carter rencontre un petit garçon, qui l’emmène découvrir les marches menant au tombeau de Toutankhamon. Il va lui offrir un Hypéricon, une fleur de millepertuis. Une fleur magique pour les anciens égyptiens. " Cette fleur avait le pouvoir de repousser les mauvais esprits. On en a retrouvé sur la momie de Toutankhamon. Elle devait le protéger dans son voyage vers l’au-delà ", précise Manuelle Fior.

L’Hypericon ou fleur de Millepertuis assure le voyage à travers le temps
L’Hypericon ou fleur de Millepertuis assure le voyage à travers le temps @Dargaud

L’auteur se sert de cette fleur pour faire un lien avec l’époque contemporaine. Et c’est ce passage entre deux époques qui fait toute l’efficacité de son récit. L’Hypéricon lui permet de nous emmener vers Thérésa, une jeune archéologue italienne chargée d’organiser, à Berlin, une expo consacrée à Toutankhamon. Elle est insomniaque et parvient à s’apaiser uniquement en lisant les mémoires d’Howard Carter, lors de ses nuits blanches. Et pour elle aussi l’Hypéricon sera une solution.

Les mémoires d’Howard Carter comme remède à l’insomnie
Les mémoires d’Howard Carter comme remède à l’insomnie @Dargaud

"Cette fleur éloignait les démons durant l’antiquité. Aujourd’hui, transformée en médicament, elle combat les démons contemporains que sont l’angoisse et l’insomnie" explique Manuelle Fior.

Ces passages répétés d’une époque à l’autre sont réussis. On se sent proche de cette jeune femme qui chasse ses angoisses auprès d’Howard Carter, le découvreur. On sent toute la puissance du moment où l’explorateur découvre cette tombe intacte du roi antique. Un trésor énorme, merveilleux et émouvant. Il y a la momie couverte d’or, des armes, de la nourriture mais aussi des jouets appartenant à ce pharaon mort à 16 ans. Pour la première fois, grâce à ces objets plus intimes, l’Egypte s’incarne autrement qu’à travers la pierre des pyramides.

Et c’est à ce voyage-là que vous invite Manuelle Fior, au travers des yeux de Théresa, son héroïne.

Hypericon de Manuelle Fior, dès le 25 novembre chez Dargaud.

Déclic et des claques

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous