RTBFPasser au contenu

Scène - Accueil

BATTLE 4AS réunit 200 danseur.euse.s freestyles ce dimanche au Urban Center Brusssel

BATTLE 4AS compétition internationale
11 nov. 2021 à 07:22 - mise à jour 11 nov. 2021 à 07:462 min
Par Xavier Ess

Les fans de breakdance et danse hip hop ont rendez-vous ce dimanche au Urban Center Brussel pour la 4ème édition de la compétition BATTLE 4AS. Plus de 200 danseur.euse.s attendu.e.s. Des battles sont organisés tout au long de l'après-midi, des jams, des rencontres. Un événement sportif, culturel, créatif ouvert à tous les publics. Une occasion pour les non-initié.e.s de découvrir cette culture dans une ambiance à la fois hip hop et familiale.

Freestylelab, Winner of the 'African/House music' category: Moogli Thecage Zazzera
Freestylelab, Winner of the 'African/House music' category: Moogli Thecage Zazzera Akiko Made In China Photography

Ce dimanche entre 12h et 19h, le battle proposera deux catégories : catégorie Hip Hop music et catégorie Party music (house et funk).  Freestylelab, l'association qui organise l'événement revendique l'ouverture à tous les styles de danse de rue : hip hop, break, popping, krump... Les présélections ont lieu en début d'après-midi, les danseur.euse.s ont 45" pour convaincre. Les finalistes s'affrontent en 8 minutes. Si l'événement est une vitrine pour les belges, c'est aussi l'occasion de voir le niveau d'athlètes venus d'Italie et des pays voisins.

Loading...

Etat des lieux de la scène hip hop

A l'intersection du sport, de la culture et du social, l'écosystème des danses urbaines reste fragile et peu soutenu par les instituions, même si la situation s'est récemment améliorée, selon Anissa Brennet, la fondatrice de la plateforme FreestyleLab qui organise le BATTLE 4AS. En 2019, le milieu francophone a fait des recommandations auprès des instances politiques ouvrant un dialogue "fructueux". D'ailleurs l'événement est pour la première fois soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles et la région bruxelloise.

L'urgence concerne la création d'un lieu de référence ouvert à toute la communauté. Un lieu d'entraînement pour les danseur.euse.s de tous niveaux. A l'instar du CentQuatre à Paris ou de la Hiphophuis à Rotterdam, ouverte 24h/24. Si les danseur.euses.s s'entraînent en extérieur dans les parcs ou dans les halls de gare, c'est qu'ils et elles n'ont pas de lieu où aller, regrette Anissa Brennet.

" L’essence du hip-hop c’est l’unité. Tous les âges, tous les styles, toutes les couleurs de peau. Ca réunit tout le monde en fait" - Danseur du Battle 4as 2020"

Après une montée en puissance dans les années 2000-2010, puis une perte de vitesse (à cause des écrans et des jeux video selon l'organisatrice), les danses freestyles retrouvent les faveurs d'un jeune public pour apprendre ces disciplines. C'est entre autres, une résultante du succès de Tik-Tok, selon Anissa Brennet. Enfin, le breakdance (et seulement lui) étant désormais reconnu comme discipline olympique, les danseur.euse.s pourraient bénéficier du statut de sportif d'ici les Jeux Olympiques de Paris 2024. On le constate, le chemin est encore long mais, selon Anissa Brennet, la dynamique est enclenchée. 

Jimmy Boomclap en 2019 au Centre Tour à Plomb à Bruxelles
Jimmy Boomclap en 2019 au Centre Tour à Plomb à Bruxelles Minh Ph

En pratique :

BATTLE4AS - 4ème édition

dimanche 14/11/2021 de 12h à 19h

Urban Center Brussel - rue de Lenglentier 20 - 1000 Bruxelles

Entrée : 10 euros

Loading...

Sur le même sujet

13 août 2021 à 12:15
1 min
17 juin 2021 à 12:59
2 min

Articles recommandés pour vous