RTBFPasser au contenu

Coronavirus

Baromètre covid : 100% du public avec une bonne aération dans le secteur culturel, "pas une victoire mais du bon sens"

Pour le directeur du théâtre le Public, c’est "du bon sens" de pouvoir accueillir 100% du public quand la salle dispose d’un bon système d’aération
21 janv. 2022 à 19:57 - mise à jour 21 janv. 2022 à 22:392 min
Par Marie-Laure Mathot, François Corbiau avec Belga

Les événements publics, comme les pièces de théâtre, seront autorisés à l’intérieur et à l’extérieur, selon le code rouge du baromètre corona approuvé vendredi par le Comité de concertation. Le CST sera obligatoire à partir de 50 participants ou spectateurs en intérieur et 100 en extérieur. Pour les salles de plus de 200 places, un taux d’occupation de 70% sera autorisé. La proportion pourra même passer à 100% si la qualité de l’air est maintenue en dessous de 900 ppm de CO2, ce qui démontre une ventilation optimale.

Enfin une mesure de bon sens pour Michel Kacelenenbogen, Directeur du théâtre le Public qui rappelle que de nombreux lieux ont réalisé des investissements importants pour respecter ces normes. "J’ai pas envie de parler de victoire. J’ai envie de parler de bon sens. On va dire qu’on a été entendu. Le politique, en prenant ce type de décision et en disant 'si vous êtes bien équipés, vous pouvez recevoir 100% des spectateurs' même en code rouge, ça veut quand même dire qu’un message est passé et qu’ils admettent s’être trompés précédemment et ça, c’est plutôt positif."

"La culture n'est plus déconsidérée"

"La culture, maintenant, n’est plus déconsidérée comme elle l’a été pendant deux ans, continue le directeur du théâtre Le Public. Et ça, on ne peut que s’en réjouir. Car la culture est un des piliers de la démocratie. Je pense qu’un grand nombre de responsables politiques s’en est rendu compte que les citoyens en avaient besoin pour garder un équilibre mental dans toutes les épreuves que nous traversons maintenant depuis un bout de temps."

Ce taux d’occupation proportionnel et le CST obligatoire à partir de 100 participants au lieu de 50 pour les activités en extérieur sont une "belle avancée" pour la directrice de l’Association des centres culturels, Patricia Santoro, qui souligne parler au nom du secteur des centres culturels et non en celui de la totalité du secteur culturel.

Elle déplore néanmoins des incohérences en ce qui concerne les activités à l’intérieur. "Les mesures sont exactement les mêmes que l’on soit assis et silencieux, que l’on crie ou que l’on chante. C’est la même chose dans un théâtre ou dans une salle de sport", pointe-t-elle. Elle ajoute que le baromètre est, selon elle, "discriminatoire par rapport aux autres secteurs" auxquels moins de contraintes sont imposées.

Mme Santoro regrette également le manque de prévisibilité qu’induit le baromètre. "On sait ce qu’implique le code rouge mais on ne sait pas quand on va passer en code orange", illustre-t-elle.

Sur le même sujet

27 janv. 2022 à 20:42
1 min
27 janv. 2022 à 17:40
1 min

Articles recommandés pour vous