RTBFPasser au contenu

Barock Never Dies : Eric Carmen '' All By Myself '' et Rachmaninov

barock never dies
03 juil. 2021 à 13:452 min
Par Vanessa Fantinel

Voici deux personnages bien marqués, et qui ont une musique en commun forcément – le premier c’est Eric Carmen et l’autre Serge Rachmaninov. Eric Carmen, vous voyez un peu qui c’est, beau gosse, plein de cheveux, chemise ouverte, un peu Roch Voisine avant l’heure, la chanson '' Hungry Eyes '' dans '' Dirty Dancing '' bien sûr mais surtout et évidemment " All By Myself ". Avec cette chanson Eric Carmen a quand même réussi à traduire le degré absolu de quand tout va mal. Vous voyez le genre : c’est dimanche après-midi, il pleut, vous venez de terminer votre super bouquin, il n’y a rien à la télé, le chat est en vadrouille personne pour faire un câlin, et il n’y a plus de chocolat. A ce stade-là, si on veut toucher le fond, on écoute " All By Myself " et on y est sans transition.

 

On la sent bien, la déprime, et elle est parfaite en plus parce qu'il y a la descente au piano et en même temps une levée de batterie qui veut nous faire croire que ça va aller mieux mais non, c’est juste pour crier plus fort qu’on est vraiment tout seul. Et du coup cette chanson c’est un sacré coup marketing aussi, et on se dit qu’Eric Carmen doit être un petit veinard millionnaire.

Eric Carmen - All By MySelf (HQ)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Eh bien non, parce que je ne vous ai pas encore parlé de l’autre : Serge Rachmaninov, compositeur russe, né à la fin du 19e siècle. Pas vraiment un comique, plutôt du genre angoissé, sensible et perfectionniste. Il a composé à 24 ans une première symphonie qui n’a pas trop bien marché, et il a beaucoup déprimé. Pendant trois ans. Jusqu’au jour où il s’est repris en main et a écrit son 2e concerto qui reste un des plus beaux concertos de piano à ce jour, une œuvre en trois mouvements, et dans le 2e de ces mouvements on peut entendre ça :

Rachmaninoff: Piano Concerto no.2 op.18 - Anna Fedorova - Complete Live Concert - HD

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Pour en revenir à l’histoire des millions, il faut savoir que Eric Carmen sort " All By Myself " en 1975. En l’écrivant, il pique un peu chez Sinatra, la chanson '' Full Moon and Empty Arms '' qui était déjà inspirée de Rachmaninov. Eric Carmen sort donc son disque, qui devient un tube, puis disque d’or. Il est peut-être seul au monde mais il se voit devenir très riche. Sauf que pour devenir riche, il faut toucher les droits. Mais Rachmaninov n’est mort qu’en 1943. Moins de 50 ans avant la sortie du tube (c’était 50 ans la durée des droits à l’époque). Ce sont donc les héritiers qui se sont rempli les poches ! Et pas Eric Carmen.

Il s’est fait tout seul le coup de l’arroseur arrosé, et il a dû vraiment se sentir seul… Mais bon, on ne va pas trop le plaindre non plus ; ça l’a quand même rendu célèbre cette chanson et ça a donné un boost à sa carrière. Mais ce que je voudrais qu’on retienne de tout ça, c’est que tous les compositeurs classiques ne sont pas d’un autre siècle.

Eric Carmen's hits from Rachmaninoff

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Où sont les points communs entre Bach et les Beach Boys ? Entre un chanteur lyrique et un adepte du chant guttural ? Dans baroque, il y a " rock " : chaque semaine, Barock Never Dies dévoile les généalogies de célèbres titres rock qui ont puisé avec talent dans le répertoire de la musique classique.

 

Sur le même sujet

29 août 2021 à 13:45
2 min
15 août 2021 à 13:45
2 min

Articles recommandés pour vous