RTBFPasser au contenu

Cinéma

Barbra Streisand a 80 ans

Hello Barbra… enfin Dolly !
23 avr. 2022 à 05:002 min
Par Nicolas Buytaers

L’actrice de "Hello Dolly" et de "Yentl", la chanteuse aux 150 millions d’albums vendus dans le monde, reste plus que jamais une icône. Le temps d’un article, revenons sur 3 choses étonnantes liées à son incroyable carrière…

Chanter, c’est facile. Jouer c’est indéfinissable !

Et pourtant, Barbra Streisand excelle dans les deux disciplines. L’artiste est née le 24 avril 1942, il y a 80 ans jour pour jour, à Brooklyn, New York. Après des cours de chant et de théâtre au lycée, après avoir remporté le premier prix d’un radiocrochet, elle démarre sa carrière dans un club gay de Big Apple, le Lion. Sur scène, elle irradie, elle chante comme personne. Nous sommes en 1960. Vite repérée, Babs entame une tournée de boîtes de night, elle visite les plus grands clubs des Etats-Unis. On la voit partout et on la veut partout, surtout sur les planches à Broadway. Alors que son premier disque sort en 1962, "The Barbra Streisand Album", le cinéma, aussi, s’intéresse à ses nombreux talents.

Loading...

En 1964, on lui propose le premier rôle du film "Funny girl". Le titre lui va bien. Cette comédie musicale reste le plus grand succès de l’année en salles… et Barbra remporte son premier Oscar (ex aequo avec Katharine Hepburn pour le film "Un lion en hiver"). Suivent ensuite et en vrac d’autres films comme "Hello, Dolly !" et le remake du film "Une étoile est née", avec un nouvel Oscar pour elle, celui de la Meilleure chanson originale pour "Evergreen". Notons encore le magnifique "Nos plus belles années" aux côtés de Robert Redford et "Cinglée" !

Loading...

Véritable icône de la musique et du grand écran, Barbra Streisand est réellement une artiste étonnante. Quand elle passe à la réalisation avec "Yentl", elle va connaître des hauts et des bas. Ce drame revient sur l’histoire de cette jeune fille juive qui refuse la vie à laquelle sa communauté l’a prédestinée. Yentl ne sera pas femme au foyer, non ! En se travestissant en garçon, elle intègre une école exclusivement réservée aux hommes… Pour ce film musical, inspiré d’un roman de l’écrivain Isaac Bashevis Singer, Barbra Streisand recevra en 1984 le Golden Globe de la Meilleure réalisatrice et le Razzie Award de la pire actrice (bon, techniquement, il faut dire qu’elle avait 41 ans et qu’elle devait interpréter une ado de 16 ans).

Loading...

Autre chose étonnante, la quantité de ses prix pour la qualité de ses titres. Barbra Streisand est la chanteuse qui a vendu le plus d’albums aux Etats-Unis, soit plus de 70 millions. Et dans le monde, elle dépasse les 150 millions de disques dont le cultissime "Woman in love" (écrite par Barry et Robin Gibb des Bee Gees). Des tubes qui lui ont permis aussi de collectionner 51 disques d’or, 30 disques de platine et 13 disques multiplatine. Rajoutez à cela 10 Grammy Awards, 5 Emmy Awards, une Médaille présidentielle de la liberté, 9 Golden Globes et une Légion d’honneur. Et dire qu’aujourd’hui, l’artiste souffre d’acouphène…

Loading...

Dernier détail… Barbra est encore une artiste militante. Engagée politiquement chez les Démocrates (elle a été une fervente anti George W. Bush au moment de son double mandat), quand elle ne défend pas les droits LGBTQIA+, elle est favorable à la consommation du cannabis… thérapeutique (comme Morgan Freeman et Whoopi Goldberg) !

Loading...

Sur le même sujet

31 mars 2021 à 06:16
1 min

Articles recommandés pour vous