RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Bangladesh: les ouvriers de Zara et H&M en grève violente

RTBF
31 juil. 2010 à 12:15Temps de lecture1 min
Par AFP/RTBF

A Ashulia, au nord de Dacca, des combats de rues ont opposé des ouvriers du textile en colère à des forces de police anti-émeutes, alors que les syndicats du secteur ont rejeté l'offre du gouvernement de relèvement des salaires, la qualifiant "de bas de façon insultante". "Plus de 20 000 ouvriers ont quitté leur travail et nombre d'entre eux ont affronté la police à coups de pierres. Nous avons tiré des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes pour les disperser," a dit à l'AFP un responsable de la police Nasir Ahmed. Les manifestants ont également brûlé des pneus, bloqué la route une importante route reliant Dacca au nord du pays, s'en sont pris à des usines et ont contraint des policiers à reculer, a rapporté un correspondant de l'AFP.

Les propriétaires d'usines ont répondu à la violence en décidant de fermer leurs portes, a ajouté Nasir Ahmed, expliquant que la violence était quelque peu retombée mais que la situation était toujours tendue.Au moins 10 000 ouvriers ont bloqué une route au sud de Dacca à Narayanganj, selon un responsable de la police.

Ces usines fabriquent des vêtements pour Zara, H&M,...

De violentes manifestations d'ouvriers du textile ont éclaté vendredi dans la capitale du Bangladesh après l'annonce de hausses salariales jugées décevantes. Un comité d'urgence sur les salaires constitué de fonctionnaires du gouvernement, d'industriels et de syndicalistes avait annoncé que le salaire minimum mensuel allait passer de 1 662 taka (23 dollars, un plus bas mondial)) à 3 000 taka (43 dollars) à partir du 1er novembre. Les syndicats réclament 5 000 taka pour faire face notamment aux augmentations de prix de l'alimentation. Selon la représentante du Forum des ouvriers du textile, qui a rejeté la hausse salariale, les ouvriers pourraient appeler à une grève nationale jusqu'à ce que le gouvernement accède à leur demande.

Les usines fabriquent notamment des vêtements pour des chaînes occidentales comme Wal-Mart, H&M, Zara, Marks et Spencer et Carrefour. Le secteur au Bangladesh emploie 3,5 millions de personnes. En juin, les exportations ont battu un record en atteignant 1,72 milliard de dollars, soit la meilleure performance réalisée en quarante ans.


AFP

Sur le même sujet

Amancio Ortega, d'humble fils de cheminot à 3e fortune du monde grâce à Zara

Economie

H&M a vendu moins de vêtements que prévu au troisième trimestre 2012

Economie