Dernières découvertes

Balkanatolia, un continent disparu qui reliait l'Asie et l'Europe

© Joel Hartz / EyeEm - Getty Images

10 mars 2022 à 10:10Temps de lecture3 min
Par Chloé Rosier

La Balkanatolia est un continent perdu qui aurait permis l’arrivée d’animaux en Europe et qui pourrait aussi résoudre le mystère de la dernière extinction de masse.

Il n’est pas rare de découvrir d’anciens continents qui, au temps de la Pangée et au début de la dérive des continents se sont enfouis sous les océans et on a laissé place à la Terre comme nous la connaissons aujourd’hui. On pense notamment au continent perdu dans l’océan Indien ou encore, plus récemment, à Icelandia, un continent englouti caché sous l’Islande.

Les déplacements géographiques ont eu un impact majeur sur les changements en Europe et en Asie. Les spécialistes se sont toujours interrogés sur la terre qui reliait l’Asie à l’Europe. Mystère peut-être aujourd’hui résolu avec cet ancien continent que l’on retrouvait entre l’Europe et l’Anatolie, il y a de cela 40 millions d’années.

Une équipe de paléontologues et géologues français, américains et turcs dirigée par des chercheurs du CNRS a découvert le continent disparu et l’a nommé Balkanatolia, comme ils l’expliquent dans leur article publié dans Earth Science Reviews. Ce nom a été choisi car l’ancien continent se trouvait très proche des Balkans du Sud et de l’Anatolie actuels.

Une faune qui n’aurait pas dû être là

Le continent aurait commencé à se former il y a environ 200 millions d’années pour être utilisables par la faune il y a 40 millions d'années.

À l’époque éocène (il y a entre 55 et 34 millions d’années), il y avait des animaux en Europe depuis des millions d’années, des espèces qui avaient trouvé un équilibre sain. Mais dans la région des Balkans, d'étranges découvertes posent questions. L’équipe de chercheurs a trouvé des fossiles étranges qui, non seulement n’avaient rien à faire là, mais en plus ressemblait plus à des animaux du continent asiatique qu’à la faune que l’on attendrait en Europe il y a 34 millions d’années.

Après avoir examiné les recherches pré-existantes sur le sujet et découvert des fossiles supplémentaires, l’équipe a été surprise par l’explication la plus logique : les animaux utilisaient un ancien continent pour faire la transition entre l’Europe et l’Asie.

Loading...

Ère glacière et nouvelles espèces

Le paléontologue et professeur à l’Université du Kansas, K. Christopher Beard explique à The Independent : "On sait depuis des décennies que les mammifères asiatiques ont envahi l’Europe d’une manière ou d’une autre. Ce qui était inconnu était : comment ont-ils fait ? Quelle route ont-ils empruntée ?"

Il y a environ 40 millions d’années, les plaques tectoniques se sont déplacées, les calottes glaciaires se sont étendues et le niveau de la mer est descendu. La Balkanatolia apparait, coincée entre l’Europe, l’Afrique et l’Asie. Elle permet aux mammifères d’Europe et d’Asie de se rencontrer, de s’affronter. Les mammifères asiatiques remplacent certaines espèces occidentales par la prédation et la compétition pour le territoire.

Finalement, le continent aurait fusionné avec l’Europe divisant la masse d’eau coincée entre l’Europe et l’Asie en l’actuelle mer Noire et la mer Caspienne.

Loading...

Fusion avec l’Europe et extinction massive

Le Dr Alexis Licht, de l’Université de Washington et de l’Université de Marseille, explique comment cette masse continentale peut résoudre la chronologie de l’extinction des mammifères de l’Asie à l’Europe occidentale, comme l’explique scitechdaily.

Les experts pensent que ce continent peut avoir eu un effet catastrophique sur la faune et être potentiellement responsable d’une extinction de masse. En effet, il y a environ 34 millions d’années, des changements majeurs ont eu un impact négatif sur les habitats de la faune en Europe et en Asie, engendrant une extinction massive.

Ce changement pourrait être la disparition du continent qui permettait aux animaux de passer de l’Europe à l'Asie en fonction des saisons. Ne pouvant plus passer de l’autre côté, les animaux se sont retrouvés coincés sur un continent beaucoup trop froid pour eux.

Aujourd’hui, de grandes parties des Balkans sont à nouveau sous la mer, principalement sous les eaux de la Méditerranée orientale et les chercheurs sont certains que la Balkanatolia a encore bien des secrets...

Sur le même sujet

Découverte de l’Endurance, l’une des épaves les plus célèbres au monde, au large de l’Antarctique

Dernières découvertes

Le mystère de Stonehenge enfin résolu !

Dernières découvertes

Articles recommandés pour vous