RTBFPasser au contenu

Bactérie dangereuse en Allemagne: faut-il arrêter de manger des légumes?

La bactérie escherichia coli enterohémorragique
26 mai 2011 à 11:53 - mise à jour 26 mai 2011 à 15:192 min
Par Céline Biourge
La bactérie, appelée escherichia coli enterohémorragique (ECEH), aurait, en quinze jours, provoqué la mort de quatre personnes et infecté 140 autres dans le nord et le nord-est de l'Allemagne. Une maladie dont les symptômes se traduisent par des diarrhées sanglantes, des maux de tête et des crampes abdominales. 

Selon la ministre wallonne de l'Agriculture, Sabine Laruelle, "il semblerait que le problème en Allemagne provienne de l'importation de concombres espagnols". Une information encore à prendre au conditionnel. 

Une bactérie connue

Contacté par nos soins, le professeur Denis Piérard du laboratoire de microbiologie de l’UZ Brussel (AZ-VUB), le laboratoire de référence pour la bactérie en question, explique que cette bactérie est connue, on l'a retrouve dans l'intestin des bovins. La contamination de l'animal à l'homme a lieu, généralement, lors de la consommation de viande crue ou mal cuite, les jeunes enfants (jusqu'à 5 ans) et les personnes âgées y étant particulièrement sensibles. 

Une contamination peu commune

Les cas allemands interpellent justement par leur originalité, précise ce spécialiste : "En Allemagne, on a affaire à une classe d'âge tout à fait différente, ce sont des femmes adultes". "On se demande si ce ne serait pas lié à certains aliments que l'on manipulerait dans la cuisine. Ces femmes se contamineraient en manipulant ces aliments qui seraient ensuite cuits de manière à détruire les bactéries, ce qui expliquerait que les autres membre de la famille ne seraient pas atteints".    

La contamination par les légumes serait également peu commune : "Il y a déjà eu une épidémie en 2006 liée à des pousses d'épinard aux Etats-Unis. Des épinards prêts à la consommation (...) qui étaient cultivés dans des champs en Californie et irrigués par une eau contaminée par cette bactérie. Par analogie, c'est ce que l'on pose comme hypothèse dans cette épidémie allemande". 

Faut-il craindre une contamination en Belgique ?

Pour le professeur Denis Piérard, "il n'y a aucune inquiétude à avoir pour le moment en Belgique", "les cas restent confinés en Allemagne" et "il y a peu de chance que le problème s'étende à la Belgique".

Quant au cas déclaré aux Pays-Bas comme l'annonce Het Gazet Van Antwerpen, il n'en a pas entendu parlé. 

Même son de cloche du côté de l'AFSCA, l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire. Pour son porte-parole, Pierre Cassart, il n'y a pas de raison de s'inquiéter pour l'instant et à sa connaissance, il n'y a pas de cas signalé aux Pays-Bas.

Peut-on continuer à manger des légumes ? 

Que ce soit le professeur Denis Piérard ou le porte-parole de l'AFSCA, les deux hommes sont également unanimes sur cette question : "Bien sûr !" Même si Pierre Cassart estime qu'il reste "sage" de bien laver ses légumes et ses fruits avant de les consommer. Il précise, par ailleurs, que "l'Allemagne n'est pas un pays qui est dans nos fournisseurs habituels de fruits et légumes". 

En attendant, l'AFSCA reste attentive à la situation. Si des personnes devaient, malgré tout, être contaminées en Belgique, il leur est conseillé de prendre contact, au plus vite, avec leur médecin. 

C. Biourge