Belgique

B. Wesphael déplore la décision de la cour allemande sur le pacte budgétaire

Bernard Wesphael, très remonté contre le pacte budgétaire, annonce un recours en Belgique

© BELGA PHOTO BRUNO FAHY

12 sept. 2012 à 13:50Temps de lecture1 min
Par Thomas Nagant

La décision des sages allemands est "très regrettable", expose Bernard Wesphael, "car elle va permettre un effet d'entraînement sur les politiques d'austérité en Europe". Pour lui, la mise en œuvre des principes contenus dans le nouveau pacte budgétaire signifie à court terme la fin de la zone euro et du modèle social européen. Car les Etats n'auront plus aucune latitude pour mener les politiques qu'ils souhaitent, notamment au plan social. En cause, la fameuse "règle d'or" et la stricte surveillance qui s'exercera sur les budgets nationaux.

Appel aux forces de gauche

Bernard Wesphael en appelle au "ressaisissement" des progressistes pour, dit-il, s'élever contre ce traité; et il regrette qu'en Belgique ce ne soit l'objet d'aucun débat. Pourquoi ? "Parce que le PS est au pouvoir, sans doute..." Or, affirme-t-il, les conséquences de l'entrée en vigueur du pacte seront importantes pour les Belges aussi, pas seulement pour les pays du sud. D'abord parce que les 8 milliards qu'il s'agira encore d'économiser en 2013 pour rester dans les rails vont renforcer la récession annoncée, ensuite parce qu'il n'y aura aucun moyen disponible pour mener des politiques de croissance, affirme-t-il. "Prenons le plan Wallonie 2022: il n'y aura plus un euro de disponible; autant oublier le redressement économique wallon", affirme encore Bernard Wesphael. "Les partis de gauche ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas!", assène-t-il.

Promesses trahies

Amer, il constate que le président français François Hollande "a oublié toutes ses promesses de campagne", notamment celle de renégocier le pacte budgétaire élaboré par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy. "Aujourd'hui on étrangle les populations mais tout ce qui concerne la régulation des banques est reporté à plus tard" note-t-il.

T.N.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Adoption du Pacte européen: "Tous saignés comme des Grecs", estime T. Bodson

Belgique

Isabelle Durant: "Cessons de faire de l'Europe le bouc émissaire"

Monde

Articles recommandés pour vous