RTBFPasser au contenu
Rechercher

Musique

Avortement U.S. : l'incroyable couronne de Kendrick Lamar et Halsey qui perd des spectateurs

Kendrick Lamar à Glastonbury

L’image a fait couler beaucoup d'encre sur internet et les réseaux sociaux : la fameuse couronne d'épines que porte Kendrick Lamar sur la pochette de son cinquième album sorti en mai dernier. Un mois plus tard, le rappeur et lauréat du Pulitzer est apparu avec ce même accessoire spectaculaire sur la scène principale du festival Glastonbury dont il assurait la clôture, sur fond de discours engagé pour les droits des femmes. Et c’est devenu l’objet qui a fait le plus parler ce week-end : la couronne d’épines, une création du bijoutier Tiffany & Co. composée de plus de 8000 microdiamants.

Loading...

C’est le magazine Vogue qui a révélé que la couronne en question est une collab entre Kendrick et son ami d’enfance, Dave Free, aujourd’hui directeur créatif chez le joaillier new-yorkais Tiffany & Co., la maison de luxe qui fabrique notamment des couronnes et des diadèmes sur-mesure depuis le XIXe siècle. La couronne a nécessité plus de dix mois de fabrication et comporte plus de 8000 microdiamants, d’un poids d’environ 200 grammes et pour un total de 137 carats. Quatre artisans ont travaillé sur l’assemblage, réalisé entièrement à la main et qui a demandé au total plus de 1300 heures de travail.

Ce bijou de tête d’exception et tout à fait singulier, est l’un des symboles les plus incontournables de l’iconographie religieuse : on sait ainsi que le Nouveau Testament dit qu’une couronne d’épines a été placée sur la tête de Jésus avant sa crucifixion, lors de la montée au Calvaire.
L’équipe de Tiffany & Co. affirme que la couronne est synonyme de prouesse artistique, d’humilité et de persévérance. Kendrick Lamar y voit quant à lui une façon de rendre hommage aux artistes qui l’ont précédé.

Dimanche soir à Glastonbury, il a fait de cette couronne d’épines un élément crucial de sa performance au moment où il a entonné le dernier titre de son concert, "Savior", avant d’ajouter que les épines lui permettaient de garder en mémoire les mots qui suivent : "Godspeed for women’s rights. They judge you, they judge Christ" ("Que Dieu protège les droits des femmes. Ils te jugent toi, ils jugent le Christ"). Alors que des gouttes de sang coulaient sur le visage, le rappeur a répété cette phrase tel un mantra avec une intensité croissante, s’interrompant finalement au milieu de la phrase en jetant son micro au sol avant de quitter la scène. Une déclaration de soutien aux femmes, encore sous le choc de la nouvelle du retour de l’illégalité de l’avortement aux États-Unis. Une prise de position qui a été acclamée par le public britannique de Glastonbury mais ce n’est pas toujours le cas face à une Amérique de plus en plus divisée sur le sujet du droit à l’avortement.

@Tiffany&co
Halsey
Halsey Getty images

Des spectateurs quittent un concert d’Halsey

La chanteuse américaine a fait les frais de spectateurs anti-avortement. Elle a adressé un message aux fans qui sont sortis de l’un des récents spectacles de son Love and Power Tour. Selon le tweet d’un fan, le 27 juin dernier à Phoenix, plusieurs spectateurs ont quitté le concert de la chanteuse après qu’elle a évoqué la récente décision de la Cour suprême des États-Unis d’annuler la loi qui rendra les avortements illégaux et inaccessibles pour les États qui le souhaitent.

"Le nombre de personnes qui viennent de sortir du concert de Halsey après "Nightmare" quand elle a parlé d’avortement était écœurant", a écrit ce fan après le spectacle. Halsey a elle-même vu cette citation et l’a retweeté avec son propre message : "L’inconvénient de faire des concerts en plein air : il n’y a pas de porte pour les frapper à la sortie", avec un émoji explicit.

Halsey est depuis longtemps une ardente défenseuse des droits des femmes. Lorsque la nouvelle de la décision de la Cour suprême a éclaté le vendredi 24 juin, la chanteuse s’est rendue sur Twitter pour partager ses réflexions : "Je plaide pour l’avortement, les droits des femmes et l’intégrité corporelle depuis aussi longtemps que j’ai une plate-forme et que je suis à court de moyens de formuler et d’encadrer la gravité de l’impact que le fondamentalisme a sur notre pays", a-t-elle écrit dans un message en deux parties. "Je sais
que certains d’entre vous consultent ma page pour obtenir des informations ou des conseils, mais j’ai besoin d’un peu de temps pour parler à certaines personnes ayant plus d’autorité et d’expérience que moi et recueillir mes pensées. Je ne veux pas simplement contribuer au bruit antagoniste. Je suis juste vaincu en ce moment."

Depuis, Halsey a inclus des graphismes pro-droit à l’avortement sur les écrans géants de ses lors concerts comme à Mountain View en Californie.

Loading...

Sur le même sujet

Kendrick Lamar a réagi à la vidéo de l’agent de sécurité en pleurs durant son concert

Tipik - Pop Culture

Articles recommandés pour vous