RTBFPasser au contenu

Avocat des familles des victimes: "Je crains une manipulation de plus de la part de Marc Dutroux"

Avocat des familles des victimes: "Je crains une manipulation de plus de la part de Marc Dutroux"
30 août 2018 à 08:31 - mise à jour 30 août 2018 à 08:312 min
Par RTBF

L'avocat de Marc Dutroux, Bruno Dayez, a envoyé une lettre aux familles des victimes. Dans la lettre, il dit comprendre la douleur des victimes et de leur famille, sans aucune volonté de les blesser. Georges-Henry Beauthier, l'avocat de Laëtitia Delhez et Jean-Denis Lejeune, a émis pour sa part des doutes sur le caractère sincère de ces propos et se demande s'il ne s'agit pas de manipulation.

Selon l'avocat de Marc Dutroux, sa démarche s’inscrit dans un cadre légal étant donné que trois des cinq conditions pour obtenir une libération anticipée concernent directement les victimes. L’attitude du condamné à l’égard des victimes fait partie de l'une des trois conditions. "Donc, il était temps de marquer le pas et de faire savoir aux victimes que Marc Dutroux était prêt à assumer ses responsabilités pleines et entières, qu’il était prêt, le cas échéant, à exprimer un amendement, à faire preuve d’un amendement, qu’il était prêt, le cas échéant, à entreprendre une communication sous quelque forme que ce soit, pour autant qu’elle soit désirée, avec telle ou telle partie civile", explique Bruno Dayez.

L'avocat des victimes a répliqué que ses clients ont été choqués pour diverses raisons : "C’est la manipulation Dutroux que je connais depuis des années. [...] M. Dutroux conteste avoir commis certains faits. Lesquels ? Pourquoi ? Comment s’explique-t-il ?"

Réponse à la lettre du père d'Eefje

Alors que Bruno Dayez explique que son client est prêt à répondre aux questions, le père d’Eefje, une des victimes de Marc Dutroux, a dit qu’il avait écrit à plusieurs reprises à Marc Dutroux et qu'il n'a jamais eu de réponse. "En ce qui concerne M. Lambrecks, je peux vous dire que Marc Dutroux rédige une lettre à son intention depuis plusieurs mois, dont il peaufine les détails, si vous me permettez l’expression. Lettre qui me sera bien entendu remise en priorité", rétorque l'avocat de Marc Dutroux.

Georges-Henry Beauthier émet quant à lui des doutes sur la sincérité des propos: "Il nous a raconté des blagues pendant des années, alors je crains une manipulation de plus."

Face à ces accusations, Bruno Dayez a répondu : "Je suis le conseil de l’intéressé depuis 30 mois, j’ai passé de nombreuses heures à discuter avec lui et tout se passe du point de vue des parties civiles, comme si on faisait l’impasse sur le fait qu’il est détenu depuis 22 ans. Dire qu’il est manipulateur, c’est me faire l’injure de croire que je suis moi-même complètement manipulé."

Articles recommandés pour vous