RTBFPasser au contenu

Détente

Avez-vous déjà entendu parler des "dooglers", les chiens des employés de Google ?

Avez-vous déjà entendu parler des "dooglers", les chiens des employés de Google ?
04 août 2021 à 16:001 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

Le moteur de recherche encourage ses employés à venir au bureau avec leur "doogler". Ces chiens Google rassurent les employés et les aident à mieux coopérer. Toutefois, ils sont parfois trop mignons au point d'encourager les gros câlins et de détourner l'attention du travail.

Chiens et chats bienvenus sur le lieu de travail de leur maître

Dans la maison mère du moteur de recherche, à Palo Alto en Californie, on est très cool. Au point d'inciter les employés à venir avec leurs animaux de compagnie sur leur lieu de travail. "Travailler de la maison est difficile. Un 'doogler' aide beaucoup", témoigne un employé. Un "doogler" ?

La compagnie a en effet remarqué que bon nombre des "googlers" (employés de Google) bloqués chez eux avaient adopté un animal.

Alors la boîte leur a donné un petit nom : les "dooglers", mot formé à partir de "dog" (chien) et Google. Que les amoureux des chats se rassurent, Google ne fait pas de ségrégation. Les chats sont aussi les bienvenus : les "Mewglers".

"Doogleplex" et accessoires siglés

Ce néologisme astucieux et rigolo a vite convaincu les maîtres de marketer le nom de leur chien. A Montain View, on a même ouvert le Doogleplex, un parc à chiens-garderie pour que les Dooglers puissent jouer entre eux.

Pour les plus convaincus, une boutique offre la possibilité d'habiller son animal de compagnie préféré d'une laisse ou d'un accessoire du plus joli effet. Sans oublier la gamelle. Bonus pour la boîte : Médor fait de la pub gratuite au moteur de recherche en se baladant dans la rue.  

Attention à l'excès de câlins !

Mais attention, adopter un animal mignon n'a pas que des avantages. 

Dans un article publié par Google, de nombreux employés témoignent : "Aussi génial que ce soit d'avoir mon chien au travail, lorsqu'il est à mon bureau, j'en fais moins !", témoigne Danielle. La propriétaire d'Oso analyse : "Il y a tellement de gens qui veulent le voir et le câliner !".

Sur le même sujet

24 août 2021 à 17:00
1 min
10 août 2021 à 17:00
1 min

Articles recommandés pour vous