RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les éclaireurs

Avenir : Entraîner la métacognition chez les enfants. Doper les cellules photovoltaïques grâce aux pérovskites

Ce samedi 25 juin 2022, les invité.e.s de Fabienne Vande Meerssche (@fvandemeerssche) dans LES ECLAIREURS sont Marie Geurten, Chercheuse Qualifiée FNRS dans l’unité de recherche Psychologie et Neurosciences de la cognition (PsyNCog) de l’ULiège, spécialisée en métacognition, & Claudio Quarti, Chercheur Qualifié FRNS au Laboratoire de chimie des nouveaux matériaux de l’UMONS, spécialisé dans les minéraux pérovskites.

DIFFUSION : samedi 25 juin 2022 à 17h08’ et dimanche 26 juin 2022 à 23h08’.

Marie Geurten

Marie Geurten est Chercheuse Qualifiée FNRS dans l’unité de recherche Psychologie et Neurosciences de la cognition (PsyNCog) de l’ULiège. Elle est spécialisée dans la métacognition, cette capacité que nous avons de nous autoévaluer.

Ses activités de recherche portent en particulier sur le développement métacognitif des enfants en bas âge et sur les changements métacognitifs des patients avec des difficultés neurocognitives. Elle a élaboré un système d’évaluation non-verbal pour tester la métacognition des jeunes enfants.

Son but est de comprendre mais aussi d’imaginer des outils pour entrainer leurs capacités métacognitives.

Dans de précédentes recherches, elle a notamment identifié le " style métacognitif " de l’adulte qui consiste à exposer ses propres stratégies et erreurs à l’enfant comme étant un facteur pouvant favoriser le développement des capacités des plus jeunes. 

Marie Geurten a effectué son doctorat à l’Université de Liège. Sa thèse s’intitule " Acquisition des connaissances en métamémoire chez l’enfant ".  En 2015, elle obtient une bourse Marie-Curie Cofund et réalise, à l’Université d’Aix-Marseille, un post-doctorat en psychologie cognitive dans le laboratoire de Patrick Lemaire. Elle revient ensuite en Belgique pour un second post-doctorat à l’Université de Liège dans l’unité PsyNCog et y travaille auprès de Thierry Meulemans.

Marie Geurten a obtenu une bourse des crédits sectoriels en sciences humaines en 2017 pour étudier les effets des feedbacks sur la construction du jugement métacognitif de l’enfant. Elle a obtenu le prix de la province de Liège 2018 (Fondation Léon-Frédéricq) pour son travail sur la détection précoce de la maladie d’Alzheimer, ainsi que le Prix des amis de l’Université de Liège.

L’année dernière, elle a également participé à une étude de l’impact du confinement sur la fatigue mentale et physique de la population. En collaboration avec les chercheur.euse.s du Giga in vivo Imaging group. L’équipe de recherche s’est concentrée sur les travailleur.euse.s et les personnes retraitées pour déterminer les facteurs ayant influencé cette fatigue mentale et physique. 

Consultez l’article du FNRS News qui lui est consacré dans le n°123, en pages 34-35.

Pour consulter les publications de Marie Geurten, cliquez sur Research Gate ou Orbi.

Claudio Quarti

Claudio Quarti est Chercheur Qualifié FRNS au Laboratoire de chimie des nouveaux matériaux de l’UMONS. Passionné par la science des matériaux, il est spécialisé dans les minéraux pérovskites.

Né à Romano di Lombardia et originaire de Palosco dans le nord de l’Italie, il s’est formé à l’Ecole polytechnique de Milan dans un groupe de recherche en ingénierie des matériaux ; il y a obtenu un doctorat sur la spectroscopie vibrationnelle. Il poursuit ensuite sa formation par un post-doctorat au Consiglio Nazionale delle Ricerche à Pérouse pendant un an et demi où il étudie les propriétés électroniques des pérovskites hybrides, dans un but photovoltaïque. Les pérovskites ont, en effet, une structure particulièrement performante pour fabriquer de nouvelles versions de cellules solaires.

Claudio Quarti arrive en Belgique en 2015 pour approfondir ses recherches sur les pérovskites hybrides lors d’un post-doctorat dans le Laboratoire de chimie des nouveaux matériaux de l’UMONS. En 2018, il est nommé Chargé de recherches FNRS.  Peu avant le début de la pandémie, il poursuit son travail à l’Institut des sciences chimiques de Rennes pour un post-doctorat CNRS. Il y séjournera pendant toute la crise sanitaire et avancera dans ses recherches.

En 2021, Claudio Quarti a obtenu un mandat de Chercheur Qualifié FNRS.

Il est désormais de retour à l’UMONS et se consacre au projet de recherche Mephysto (Modeling Excitonic Processes in dimensionally confined HYbrid SemiconducTOrs).

Ses recherches se poursuivent sur les semi-conducteurs hybrides. Il se concentre sur les pérovskites d’halogénures, prometteurs en termes photovoltaïques car peu coûteux et d’excellente qualité.

Claudio étudie leur composition jusqu’aux nanocouches pour comprendre la raison de leur performance. Pour les améliorer encore davantage et tenter d’obtenir des effets spécifiques, il tentera ensuite de jouer sur certains aspects de leur structure.

Consultez l’article dédié à Claudio Quarti dans le n°123 du FNRS News en pages 28 et 29.

Consultez les publications de Claudio Quarti sur Research Gate.

Articles recommandés pour vous