RTBFPasser au contenu
Rechercher

Santé & Bien-être

Aux USA, le prix élevé des soins de cancer ne semble pas améliorer pas le taux de guérison

Image d’illustration
27 mai 2022 à 17:58Temps de lecture2 min
Par Belga, mise en ligne par K.D.

Les Etats-Unis dépensent deux fois plus que la moyenne des pays développés en soins pour le cancer, mais n’obtiennent en retour que des résultats moyens, selon une étude publiée vendredi.

Ces résultats ont été publiés dans le Journal of the American Health Association Health Forum.

"Les Etats-Unis sont communément vus comme offrant les soins contre le cancer les plus avancés du monde", en développant et autorisant de nouveaux traitements plus vite qu’ailleurs, a expliqué l’auteur principal Ryan Chow, doctorant à l’université Yale, dans un communiqué.

C’est pourquoi son équipe a tenté de savoir si cela se traduisait par de meilleurs résultats.

 

Parmi 22 pays à hauts revenus, les chercheurs ont établi que les Etats-Unis avaient de loin le plus haut taux de dépenses : 200 milliards par an pour les soins liés au cancer, soit environ 600 dollars par habitant, le double de la moyenne de 300 dollars par habitant pour ces pays développés.

Et les scientifiques ont découvert que ces dépenses supplémentaires n’engendraient pas de meilleurs taux de survie à l’échelle du pays.

Les Etats-Unis obtiennent des résultats légèrement au-dessus de la moyenne tandis que six pays -- l’Australie, la Finlande, l’Islande, le Japon, la Corée du Sud et la Suisse --, s’en sortent encore mieux avec des dépenses moindres.

Parmi les pays analysés, la Corée du Sud et le Japon ont les taux de mortalité les plus faibles tandis que le Danemark a le plus élevé, suivi par la France.

Le fait de fumer est le plus important moteur de la mortalité liée au cancer, ce qui laisse espérer de meilleurs résultats face à cette maladie dans les pays où le nombre de fumeurs est traditionnellement faible, comme aux Etats-Unis.

Après avoir ajusté les résultats en fonction du nombre de fumeurs, les chercheurs ont conclu que neuf pays -- l’Australie, la Finlande, l’Islande, le Japon, la Corée du Sud, le Luxembourg, la Norvège, l’Espagne et la Suisse -- avaient de meilleurs taux de survie face aux cancers que les Etats-Unis, qui se placent donc en milieu de peloton.

La cigarette toujours dangereuse

Les Etats-Unis obtiennent des résultats légèrement au-dessus de la moyenne tandis que six pays - l’Australie, la Finlande, l’Islande, le Japon, la Corée du Sud et la Suisse -, s’en sortent encore mieux avec des dépenses moindres.

Parmi les pays analysés, la Corée du Sud et le Japon ont les taux de mortalité les plus faibles tandis que le Danemark a le plus élevé, suivi par la France.

Le fait de fumer est le plus important moteur de la mortalité liée au cancer, ce qui laisse espérer de meilleurs résultats face à cette maladie dans les pays où le nombre de fumeurs est traditionnellement faible, comme aux Etats-Unis.

Après avoir ajusté les résultats en fonction du nombre de fumeurs, les chercheurs ont conclu que neuf pays - l’Australie, la Finlande, l’Islande, le Japon, la Corée du Sud, le Luxembourg, la Norvège, l’Espagne et la Suisse - avaient de meilleurs taux de survie face aux cancers que les Etats-Unis, qui se placent donc en milieu de peloton.

Sur le même sujet

Cliniques Saint-Luc : inauguration du chantier de l’Institut Roi Albert II, un projet multidisciplinaire pour mieux soigner le cancer

Regions Bruxelles

Exposition à l’amiante : la Chambre approuve l’indemnisation des malades du cancer de l’ovaire

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous