Documentaires La Trois

"Aux quatre vents" : quand la fratrie éclate

© Extrait du documentaire

Que se passe-t-il lorsqu’une fratrie est séparée depuis l’enfance ? C’est le sujet de ce documentaire qui a suivi 4 frères à qui la vie n’a pas fait de cadeau. Placés depuis leur enfance en foyers et en familles d’accueil, l’aîné veut réunir ses petits frères le temps d’un week-end. Le réalisateur a suivi leur parcours chaotique, sans commentaires, tout en retenue.

Patrick, l’aîné de la fratrie, a aujourd’hui 23 ans. C’est lui qui a alerté les services sociaux, lorsqu’il avait 8 ans, parce que, délaissé par sa mère et maltraité par son père, un beau jour, c’en était trop, il avait trop faim. Mais il considère qu’il est le point de départ de l’éclatement de la famille. Alors lorsque leur mère est décédée, il s’est senti responsable de prendre le relais et de s’occuper, comme il pourrait, de ses 3 petits frères.

Mais tous ont connu le placement en foyer de l’Aide sociale à l’enfance, les familles d’accueil. Ils n’ont pas assez de leurs 10 doigts pour les compter. Et si le grand frère se plaît à penser qu’en restant tous les quatre, ils s’en seraient bien sortis, l’histoire ne s’est pas passée ainsi et ils ont tous été séparés. Chacun a dû se construire en dehors du noyau familial, avec le sentiment aujourd'hui que des éducateurs les connaissent mieux que leurs propres frères.

Pour un enfant, c’est tellement important d’entendre 'je t’aime' une fois. On est tout seul, notre famille est éclatée, tout le monde est dispersé. Quand ma famille d’accueil m’a dit 'Jean-Marc, tu ne représentes qu’une fiche de paie pour moi', vous ne pouvez pas savoir la souffrance que ça fait, au fond. On se dit, cette personne on l’aime comme une mère, le monsieur on l’aime comme un père. On vit chaque jour avec notre passé en fait, on n’oublie pas.

Patrick n’a pas baissé les bras et sa détermination et son courage sont juste incroyables. Il s’en est sorti, en devenant éducateur spécialisé dans un foyer de l’Aide sociale à l’enfance, et est bien décidé à réunir ses frères au moment de son anniversaire. Il encourage Jean-Marc pour trouver un travail, retrouve Gabriel passé par la case prison, et réussi à briser la barrière de protection que s’est construit Nicolas. Et même si ce n’est pas sans risques, il tient à ce qu’ils se retrouvent tous les 4, pour la première fois, le temps d’un week-end dans un appartement qu’il a loué pour l’occasion à Strasbourg, en espérant recréer des liens d’affection effrités avec le temps. Ce sont des moments très forts, faits de joie partagée, et avec aussi le ressenti et les interrogations de chacun :

Se retrouver à 4, c’est un plaisir qu’on a tous mais on se dit 'Comment serait la vie familiale si on vivait tous ensemble H24' ? Une famille normale ça se voit tous les jours. Moi je sais qu’avec mes frères je pourrais pas.

En vrai, la famille c’est une force, du moins chez les autres personnes. Ça me fait mal de me dire qu’on aurait pu vivre ça. Je les estime, ce sont mes frères. Mais aimer, je sais pas ce que c’est. J’ai des sentiments, mais c’est dur de savoir aimer quand t’as pas été aimé.

Ne manquez pas Regard sur : Aux quatre vents, ce lundi 23 janvier à 20h30 sur la Trois, et ensuite un second documentaire, Bouche cousue, qui traite des conséquences des violences intrafamiliales sur les enfants devenus adultes.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous