RTBFPasser au contenu

Open d'Australie

Australian Open : en plein match Tomic, malade, parie avec l’arbitre qu’il a le Covid et pointe le protocole du tournoi du doigt

Tomic à l’isolement à Melbourne en janvier 2021
11 janv. 2022 à 12:541 min
Par Alice Devilez

Il est l’un des enfants terribles du tennis mondial, et n’a pas l’habitude d’avoir sa langue en poche. Bernard Tomic (ATP 257) a encore fait des siennes, mais peut-être va-t-il permettre de mettre en lumière les approximations du protocole Covid de l’Australian Open.

Engagé en qualifications du premier tournoi du Grand-Chelem de la saison, le joueur Australien, malade, s’est incliné en deux sets 6-1, 6-4 face à Roman Safiullin. Lors d’un changement de côté en début de deuxième set, il s’est adressé à l’arbitre pour s’étonner du protocole sanitaire en vigueur pour l’organisation du tournoi : " Je suis sûr que je vais être testé positif au Covid. Je te paie un dîner si je ne suis pas positif d’ici trois jours. Sinon, c’est toi qui m’invites. Je ne peux pas croire que personne ne soit testé ici. Les joueurs font des autotests dans leur chambre. Allez, même pas de test PCR officiel… "

Forcément, ce n’est pas l’arbitre de la rencontre qui est responsable des mesures prises autour du tournoi. Mais cela pose forcément question et va dans le sens des informations qui nous parviennent de la part des joueurs présents en Australie depuis quelques jours ou semaines.

Officiellement, le protocole est le suivant : un test PCR à l’arrivée à Melbourne, un autre au sixième jour de présence sur le territoire. Un isolement en attendant le premier résultat, une liberté totale de mouvement si le résultat est négatif. Pour le reste, les joueurs sont responsabilisés et doivent réaliser des autotests par eux-mêmes.

Après la rencontre, le joueur a déclaré sur ses réseaux sociaux avoir été placé à l’isolement. S’il devait être positif au Covid le protocole sera très probablement remis en cause.

Un nouvel événement qui pourrait faire tache autour du tournoi, déjà fortement ébranlé par l’affaire Djokovic.

Loading...
Loading...

Articles recommandés pour vous