Fenêtre sur doc

"Au travail" : portrait de migrants à la recherche d’un emploi en Belgique

Au travail

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

13 déc. 2022 à 12:07 - mise à jour 17 déc. 2022 à 07:53Temps de lecture2 min
Par Anne Schiffmann

Que faites-vous dans la vie ? La question fuse en général rapidement dans la conversation lors d’une première rencontre. L’emploi étant souvent considéré comme le reflet de ce que nous sommes. Mais quand on s’appelle Wassim, Batha ou Sarvi et que l’on vient d’arriver en Belgique, trouver un travail convenable s’avère particulièrement difficile. C’est ce que raconte ce documentaire attachant qui décrit le parcours de trois jeunes issus de l’immigration dans leur recherche d’un emploi.

Le 18 décembre c’est la Journée Internationale des Migrants. Initiative des Nations-Unies, cette journée commémore l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et de leur famille. Pour le Secrétaire général de l’ONU, cette journée est l’occasion de penser au plus de 280 millions de personnes qui ont dû fuir leur pays dans la quête universelle de dignité, de liberté et d’une vie meilleure.

Un sujet particulièrement sensible actuellement en Belgique, quand on sait que des centaines de demandeurs d’asile dorment dans les rues faute de place dans les centres d’accueil. Condamnée déjà à de multiples reprises, la Belgique est d’ailleurs dans le collimateur de la Cour européenne des Droits de l’homme.

Batha dans le documentaire "Au travail"
Batha dans le documentaire "Au travail" © Off World

Une fois à l’abri, la recherche d’un emploi est ressemble souvent à un véritable parcours du combattant pour de nombreux primo arrivants en Belgique. Beaucoup ont du mal à trouver un travail convenable en raison de leur nom, de la couleur de leur peau, de leur origine culturelle ou religieuse. Selon une étude d’Eurostat, la Belgique serait même le pire élève en Europe en ce qui concerne l’accès à l’emploi pour les étrangers.

Au-delà des statistiques, ce documentaire nous emmène à la rencontre de trois jeunes migrants qui à eux seuls sont un véritable pied de nez aux préjugés. Avec un ton résolument positif, on suit le parcours de ces trois hommes qui veulent à tout prix trouver un travail.

Wassim a quitté son pays en guerre, la Syrie, où il avait une bonne situation. Installé à Courtrai avec sa femme et ses deux enfants, après de nombreux échecs, Wassim a décidé de lancer sa propre petite entreprise. Et ça marche ! Batha a dû fuir l’Erythrée. Après 8 ans de voyage et d’errance il est installé aujourd’hui dans le Brabant-wallon en Belgique. On fait sa connaissance alors que ses deux jeunes enfants viennent de le rejoindre en Belgique et qu’il a décroché une formation pour devenir maraîcher-biologique. Enfin, le film suit aussi Sarvi, exilé d’Iran et installé seul à Louvain où il se bat pour décrocher un boulot, même périlleux.

Grâce à un montage subtile, on suit en parallèle leurs parcours, leurs espoirs et leurs doutes, leurs joies et leurs peines. On découvre aussi toutes les mains qui se sont tendues au bon moment pour leur permettre d’accéder à leur rêve : travailler et vivre dignement dans leur pays d’accueil.

" Au travail " : un documentaire qui fait du bien, réalisé par Annabel Verbeke avec un collectif de jeunes réalisateurs à voir le samedi 17/12 à 23h15 dans Fenêtre sur doc sur La Trois et à revoir sur Auvio

Off World en coproduction avec la RTBF et VRT-Canevas

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous