RTBFPasser au contenu

Green

Au Royaume-Uni, recycler la chaleur des transformateurs pour chauffer les maisons

Au Royaume-Uni, recycler la chaleur des transformateurs pour chauffer les maisons.
27 août 2021 à 08:001 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

Les groupes britanniques énergétiques National Grid et SSE ont dévoilé un projet visant à utiliser la chaleur dégagée par les transformateurs électriques afin de fournir du chauffage à des foyers et entreprises, le tout en réduisant les émissions de CO2.

Une initiative qui a déjà été mise en place dans d'autres pays comme au Danemark où c'est le data center de Facebook qui chauffe les maisons de la région.

40% d'émissions carbone en moins que le chauffage au gaz

National Grid, qui gère le réseau électrique, et SEE, un fournisseur d'électricité, estiment que cette technologie pourrait réduire les émissions carbone de 40% par rapport au chauffage à gaz, selon un communiqué.

Le projet permet même d'envisager un chauffage "propre" si les transformateurs électriques sont approvisionnés, à terme, par de l'énergie renouvelable.

Actuellement, la chaleur émise par les transformateurs électriques se diffuse dans l'atmosphère et est gaspillée.

La technologie pourrait être déployée sur les transformateurs électriques de National Grid en Angleterre et au Pays de Galles, et l'énergie récupérée irait vers les réseaux de SSE qui fournissent du chauffage et de l'eau chaude aux foyers et entreprises.

La neutralité carbone passera par l'innovation technologique

Le projet est actuellement en phase de test, non pas sur un transformateur mais dans un centre d'essai de National Grid.

"Par nature, les transformateurs électriques se situent surtout où les gens vivent, travaillent et consomment de l'énergie, ce qui signifie qu'ils ont le potentiel d'être des atouts incroyables si nous y mettons un peu d'intelligence", souligne Nathan Sanders, un responsable de SSE.

Pour Alexander Yanushkevich, de National Grid, cette technologie "innovante" sera "essentielle pour atteindre la neutralité carbone", promise pour 2050 à l'échelle du Royaume-Uni.

Le quotidien The Guardian rappelle que d'autres initiatives du même genre existent comme celle consistant à récupérer la chaleur générée par la ligne de métro Northern Line pour chauffer des foyers dans le quartier londonien d'Islington, ou encore la chaleur géothermique du sous-sol dans les anciennes mines du nord-est de l'Angleterre pour chauffer la ville de Durham.

Sur le même sujet

22 janv. 2022 à 13:00
2 min
11 janv. 2022 à 16:00
3 min

Articles recommandés pour vous