RTBFPasser au contenu
Rechercher

High tech

Au Royaume-Uni, il est possible de dénoncer les chauffards à l’aide d’une application

13 avr. 2022 à 15:00Temps de lecture1 min
Par Anthony Mirelli

Speedcam Anywhere, lancée le mois dernier au Royaume-Uni, permet de dénoncer les excès de vitesse de certains chauffards et de les communiquer à la police. Mais l’application n’est pas très bien reçue. 

Développée par des universitaires anglais, en collaboration avec des entreprises de la Silicon Valley, Speedcam Anywhere transforme en quelque sorte votre téléphone en radar mobile. Grâce à une intelligence artificielle, l’app est capable de déterminer la vitesse d’un véhicule, et de repérer les chauffards. 

Mais ce n’est pas la technologie, qui n’a d’ailleurs pas encore été approuvée par la justice britannique, qui fait débat. Mais bien l’existence de cette application, qui rappelle les sombres heures de l’Allemagne Nazie. C’est en tout cas ce qu’on peut lire à plusieurs reprises dans les critiques de l’application. 

En Allemagne de l'Est, les citoyens ont été encouragés à signaler leurs voisins à la Stasi, même pour la plus petite infraction sociale. Félicitations pour avoir créé une version moderne de cela”, peut-on lire dans les nombreux avis négatifs publiés à propos de l’application. 

Un autre internaute mécontent a rebaptisé l’application “Stasi-cam Anywhere : exactement ce dont le monde avait besoin. Utilisez-le pour régler vos vendettas ou prenez-vous-en à ce voisin qui prend toujours votre place de parking.

Du côté des développeurs, on compare l’application à la Marmite, une pâte à tartiner anglaise dont la saveur divise les gens. “Certaines personnes pensent que c'est une bonne idée, d'autres pensent que cela fait de nous un état de surveillance. Ce n'est pas une vendetta personnelle contre qui que ce soit, c'est juste - comment pouvons-nous rendre nos routes sûres ? Il y a 20 000 blessures graves sur les routes chaque année - comment pouvons-nous les réduire ? Et la façon dont nous les réduisons est que nous dissuadons l'excès de vitesse.

Quoiqu’il en soit, l’application a été refusée par le Play Store de Google et n’a pas encore été validée par Apple. Elle pourrait donc disparaître discrètement.

Sur le même sujet

Un homme armé d'un couteau s'en prend à des policiers dans le coeur de Londres

Monde Europe

Monter son PC Gamer quand on n'est pas informaticien, c'est facile ?

On n'est pas des pigeons

Articles recommandés pour vous