RTBFPasser au contenu

La Trois

Au revoir là-haut : l’exubérance de Dupontel dans toute sa splendeur !

Au revoir là-haut : l’exubérance de Dupontel dans toute sa splendeur !
28 déc. 2021 à 11:562 min
Par Maureen Loader

Au revoir là-haut, le film aux 5 César (2018) avec Albert Dupontel inspiré du roman de Pierre Lemaitre (Goncourt 2013), met en scène Edouard, artiste devenu une 'gueule cassée', qui a survécu à la Grande Guerre et va imaginer une audacieuse escroquerie.

L’histoire se déroule durant le mois de novembre 1920. Albert Maillard est interrogé par un officier de la gendarmerie française au Maroc. A travers son témoignage, il raconta la fin de sa participation à la Première Guerre mondiale, sa rencontre avec Édouard Péricourt, le fils d’une bonne famille parisienne qui aurait été défiguré durant le conflit.

Ensemble, les deux hommes mettent en place une opération de fraude. L’histoire raconte également le parcours d’Henri d’Aulnay-Pradelle, l’ancien lieutenant lors de la guerre qui est devenu plus tard lui aussi un escroc. Ce dernier a réussi à intégrer la famille Péricourt, dont le patriarche règne sur la classe politique à Paris.

Ils ont miraculeusement survécu à la tuerie et aux horreurs des tranchées de la guerre de 14-18 : Albert, l’employé qui a tout perdu, et Edouard, le magnifique artiste devenu " une gueule cassée ". Condamnés à être exclus, ces deux individus ne se laisseront pas abattre et reprendront leur destin en main !

Toute la fantaisie du fantasque DuPontel est bien représentée dans ce film. Il a habilement capturé la tourmente politique, sociale et artistique des années 1920. Pour cela, il n’a pas fait les choses à moitié : casting fantastique, décors picturaux, reconstitutions impressionnantes, comme la séquence de bataille entre la France et l’Allemagne au début du film.

Ensuite, il y a ce côté romanesque très réaliste, mélange de tragédie et de comique. L’utilisation de masques pour dissimuler les visages marqués est un élément fort du film.

Cette fresque baroque et vibrante de la Première Guerre mondiale a été un grand succès. Albert Dupontel a d’ailleurs remporté le César du meilleur réalisateur. Le film a également été primé pour la photographie (style vieilles photos avec du grain), les costumes, les décors et la meilleure adaptation.

Découvrez ce film fabuleux le mardi 4 janvier 2022 à 20h30 sur La Trois ! "Au Revoir là-haut " est disponible pendant 30 jours sur Auvio également (jusqu’au 03/02).

 

Articles recommandés pour vous