RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Au parc scientifique d’Awans, CrytoTherapeutics lève douze millions pour les études cliniques de son dispositif de prévention des maladies coronariennes

Le cathéter qui injecte du très froid pour stabiliser les dépôts graisseux sur les parois des artères

La société, implantée depuis trois ans en banlieue liégeoise, dispose depuis quelques semaines de douze millions d’argent frais, pour franchir une nouvelle étape de son développement : des études cliniques pour valider sa console et son cathéter, un dispositif d’injection à très basse température, entrez moins dix et moins vingt, qui sert à prévenir des pathologies coronariennes, et qui, permettent d’éviter des crises cardiaques : les dépôts graisseux sur les parois des artères sont stabilisés, et les risques de lésions sont réduits.

Ce tour de table financier associe plusieurs partenaires actuels, comme la société publique de relance Noshaq, et de nouveaux venus, comme la firme suisse YellowStone, ce qui semble indiquer que CryoTherapeutics ambitionne déjà de conquérir le marché asiatique. Auparavant, il faut valider définitivement cette technologie. Deux phases sont programmées, dans trois établissements hospitaliers, d’abord avec vingt-cinq patients, puis une centaine, ce qui devrait aboutir dans les trois ans, à commercialiser des appareils de nouvelle génération. Des embauches sont prévues, pour y parvenir : l’entreprise, qui emploie une dizaine de travailleurs, pourrait à terme multiplier par cinq le volume de l’emploi.

La société CryoTherapeutics a été soutenue, au départ, par des investisseurs institutionnels allemands, et c’est pour bénéficier d’un environnement propice dans le secteur des sciences du vivant qu’elle a choisi de déménager en région wallonne.

Sébastien Collart, directeur financier de CryoTherapeutics

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous