Regions

Au Mipim de Cannes, le secrétaire d'Etat bruxellois Pascal Smet veut rendre les gens heureux malgré eux

Le secrétaire d'Etat bruxellois Pascal Smet.

© Tous droits réservés

"En Région bruxelloise, on fait des choses qui rendent les gens furieux mais on continue et au final, on fait leur bonheur malgré eux", a expliqué Pascal Smet, le secrétaire d'Etat bruxellois en charge de l'urbanisme et du patrimoine, lors de son intervention au grand débat organisé dans le cadre du Mipim, le salon des professionnels de l'immobilier qui a débuté ce mardi à Cannes.

Aux côtés du maire de Lyon, l'écologiste Grégory Doucet et d'un panel d'autres orateurs, Pascal Smet était invité à prendre la parole lors d'une conférence consacrée notamment à l'inclusion des citoyens dans les projets urbains.

Une ville pour la population

"Notre objectif, c'est la transformation d'une ville pour la voiture en une ville pour la population. Ça implique que l'on fasse des choses qui rendent les gens furieux dans un premier temps. Mais on reste concentré car on veut restaurer ce qui fait le cœur d'une ville: l'interaction humaine", a détaillé Pascal Smet.

"On prend donc des décisions que les gens n'aiment pas, qu'ils contestent mais qui, à la fin, les rendent heureux", a-t-il ajouté en soulignant par ailleurs l'importance d'un "leadership" de la part des élus. "Je dis évidemment 'oui' à la participation citoyenne. Elle ne peut toutefois pas servir à déresponsabiliser les politiques. Donc oui à la participation mais oui aussi au leadership", a conclu le secrétaire d'Etat bruxellois.

 

Articles recommandés pour vous