Au bout c'est la mer

"Au bout c’est la mer": sur le Tage au Portugal

"Au bout c'est la mer: le Tage" (extrait)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Par Fanny Guéret via

Ce nouvel épisode nous emmène sur le Tage, depuis la frontière espagnole jusqu’à son immense estuaire à Lisbonne. Le Tage a façonné l’histoire de la ville. François Pécheux y fait, une fois de plus, de belles et chaleureuses rencontres.

Le voyage commence aux Portes du Tage face à deux parois rocheuses hautes de 200 mètres. La petite île rocheuse d’Almourol abrite un château du XIIe siècle qui était une forteresse militaire pour protéger le Portugal. Au bord de l’eau, à Vila Velha de Rodão le journaliste fait la connaissance d’un chercheur d’or, une activité qui s’est raréfiée avec le temps. Autrefois, beaucoup de familles vivaient de l’or de la rivière.

Arrivé dans la région de Santarém en kayak, c’est dans cette ancienne cité royale dont les rives du Tage sont bordées de vignes qu’il rencontre Joana, propriétaire d’une de ces fermes viticoles qui perpétue cette tradition agricole de faire du vin depuis plus d’un siècle grâce au Tage.

 
À 100 km de la mer, à Escaroupim, François rencontre Juan et Fernanda, un couple de pêcheurs Avieiros qui vivent au bord du fleuve. François passe la nuit dans une barque traditionnelle en bois, bercé par le fleuve, comme le faisaient les familles auparavant. Et le lendemain, il goûte à la caldeirada, ce ragoût de poisson portugais incontournable.
 
À Villafranca, François prend place à bord d’un voilier, le Liberdade, là même où les grands explorateurs portugais comme Magellan sont partis 5 siècles plus tôt et où passe le fameux pont Vasco de Gama qui survole l’eau sur 17 km et qui avait été construit pour l’expo universelle de 1998.
 
L’arrivée à Lisbonne par le fleuve est magnifique face à la célèbre place du Commerce. Une escale s’impose dans cette ville adorable. Les touristes explorent les rues de la ville avec une belle vue sur le fleuve et la beauté naturelle du fleuve, c’est aussi une variété de vie marine dont des dauphins.
 
Près de Belem, il embarque à bord du bateau de pêche de Claudio et file jusqu’à Samouco pour aller voir "l’or blanc", les derniers marais salants au bord de l’estuaire. Une dernière traversée de l’estuaire à bord d’un ferry et le voilà face à l’Atlantique.
 
"Au bout c'est la mer: le Tage", c'est ce dimanche à 20h30 sur La Trois, et en replay sur Auvio.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous