Attentats à Paris: l'examen du dossier de Mohammed Abrini remis au 23 juin

Mohammed Abrini, un Belgo-marocain, avait été filmé deux jours avant les attaques parisiennes, vers 19h00, en compagnie de Salah Abdeslam, à la station-service de Ressons-sur-Matz, près de Compiègne.
26 mai 2016 à 10:28 - mise à jour 26 mai 2016 à 10:28Temps de lecture1 min
Par Belga

Dans le cadre du dossier de terrorisme ouvert à la suite des attentats de Paris, Mohamed Abrini, Mohamed B., Mohamed A. et Monir Alhaj Ahmed ont comparu jeudi matin devant la chambre du conseil de Bruxelles. Mohamed Abrini et l'homme connu sous le nom de Monir Alhaj Ahmed étaient représentés par leurs conseils respectifs. L'examen de l'affaire a été remis au 23 juin 2016 à la demande de leurs avocats, a indiqué jeudi le parquet fédéral.

Mohammed Abrini, un Belgo-marocain, âgé de 30 ans qui avait été filmé deux jours avant les attaques parisiennes, vers 19h00, en compagnie de Salah Abdeslam, à la station-service de Ressons-sur-Matz, près de Compiègne, dans l'Oise, sur l'autoroute en direction de Paris, a été arrêté le 8 avril au square Albert à Anderlecht. L'enquête sur les attentats de Bruxelles a déterminé qu'Abrini était "l'homme au chapeau", soit le troisième homme vu en compagnie des deux kamikazes de Brussels Airport.

Il ressort également de l'instruction sur les attentats de Paris que Mohamed Abrini et Salah Abdeslam ont loué l'appartement-hôtel à Alfortville, juste avant les attentats. C'est dans cet appartement que plusieurs des terroristes kamikazes ont séjourné peu avant les attentats de Paris.

Mohammed Abrini a été inculpé de participation aux activités d'un groupe terroriste, d'assassinats terroristes et de tentatives d'assassinats terroristes dans le dossier relatif aux attentats de Bruxelles. Il a également été inculpé de participation aux activités d'un groupe terroriste et d'assassinats terroristes dans le dossier relatif aux attentats de Paris.