Attentat de Nice : la dernière garde à vue levée

La dernière garde à vue levée dans le cadre de l'attaque à Nice

© Belga

La garde à vue d'un mineur de 17 ans, interpellé mercredi après-midi en Seine-Saint-Denis dans l'enquête sur l'attaque mortelle au couteau dans la basilique de Nice, a été levée, a appris l'AFP samedi de source judiciaire. La garde à vue de ce mineur, soupçonné d'avoir été en contact par messagerie avec Brahim Aouissaoui, l'auteur de l'attaque au couteau qui a fait trois morts jeudi 29 octobre, a été levée sans poursuites à ce stade. Il n'y a actuellement plus personne en garde à vue dans ce dossier.

Au total, onze personnes ont été placées en garde à vue puis relâchées depuis le début de l'enquête, ouverte par le parquet antiterroriste notamment pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et coordonnée par la Sous-direction antiterroriste (Sdat).

Vendredi, Brahim Aouissaoui, un Tunisien de 21 ans grièvement blessé lors de son interpellation et également testé positif au coronavirus, a été transféré par avion et sous haute sécurité de Nice à Paris. Aouissaoui, dont le pronostic vital est toujours engagé, a été hospitalisé à Paris, selon une source proche du dossier. Il n'a toujours pas pu être entendu par les enquêteurs.

Articles recommandés pour vous