Athlétisme

Athlétisme : Marcell Jacobs, l’inattendu champion olympique du 100 m, fait son retour à Berlin

© Tous droits réservés

04 févr. 2022 à 07:20Temps de lecture2 min
Par AFP

L’Italien Marcell Jacobs, champion olympique surprise du 100 mètres à Tokyo en août, fait son grand retour en compétition vendredi à Berlin sur 60 m en salle, après avoir dû encore récemment répondre aux soupçons de dopage suscités par sa médaille d’or.

Le sprinter de 27 ans n’a plus foulé une piste en compétition depuis ses deux triomphes à Tokyo, sur 100 m et avec le relais italien 4x100 m. Et pour préparer sa rentrée, il a accordé quelques interviews en n’éludant pas les questions délicates.

"En tant qu’athlète représentant mon pays, je ne ferai jamais rien qui puisse entacher ma réputation ou celle de ma nation", a-t-il ainsi martelé la semaine dernière dans un long entretien avec le quotidien britannique Daily Telegraph, qui lui demandait s’il avait pris dans sa carrière des produits interdits.

Jacobs a stupéfié la planète athlétisme en décrochant le titre olympique du 100 m en 9 sec 80/100 (record d’Europe), trois mois seulement après être passé pour la première fois de sa vie sous la barre des dix secondes.

Son titre de champion d’Europe en salle du 60 m, acquis l’hiver dernier en 6 sec 47/100, avait déjà fait froncer quelques sourcils.

Des experts se sont demandés comment une progression aussi rapide était possible sans l’aide du dopage. D’autant que son nutritionniste Giacomo Spazzini s’est retrouvé mis en cause ces derniers mois dans une affaire d’anabolisants, avant d’être finalement totalement blanchi par la justice italienne en janvier.

Sang, sueur et larmes

En guise d’explication, Jacobs avance qu’il a très longtemps donné la priorité dans sa carrière au saut en longueur, n’optant pour le sprint que sur le tard. Un tel bond dans les performances "arrive si vous venez d’une autre discipline", assure-t-il, "le fait de ne pas avoir travaillé le 100 m toute votre vie vous permet de progresser plus et plus vite".

"Mes victoires, ajoute-t-il, sont le résultat d’un travail extrêmement dur, un travail que personne n’a vu, un travail avec du sang, de la sueur, des larmes et des blessures".

Reste que l’enthousiasme que ses médailles ont soulevé en Italie a en partie été terni par les doutes, immédiatement renforcés par sa décision de mettre un terme brutal à sa saison au soir des Jeux de Tokyo.

"J’avais besoin de régénérer mon corps et mon esprit", s’est-il justifié dans l’interview au Daily Telegraph.

Exactement 187 jours après son triomphe au Japon, Jacobs arrive à Berlin après un mois de préparation intensive à Tenerife, sur l’archipel espagnol des Canaries.

Il affirme ne se fixer aucun objectif chronométrique pour cette rentrée : "S’attendre au record d’Europe (6 sec 42/100 de Dwain Chambers) serait risqué", a-t-il mis en garde les médias italiens, "mais c’est mon objectif pour la saison en salle".

"La première course doit préparer les suivantes : retrouver les sensations, la fluidité de la course, la dynamique. Je ne vais pas courir à Berlin pour faire un temps, mon but sera de gagner", ajoute-t-il.

Athlétisme : Finale du 100m Hommes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous