RTBFPasser au contenu

Monde Europe

Athènes achetera bien des frégates françaises, malgré une offre US

Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis
11 déc. 2021 à 21:181 min
Par AFP

La Grèce va bien acheter trois frégates à la France, a confirmé Athènes samedi, coupant court à un possible nouvel imbroglio diplomatico-militaire entre la France et les États-Unis après la crise de l'automne sur un contrat de sous-marins à l'Australie.

"L'accord gréco-français est en vigueur et sera poursuivi. Cela a été fait au plus haut niveau possible. Le Premier ministre grec l'a annoncé lui-même", a assuré une source au sein du ministère grec de la Défense à l'AFP, après des déclarations similaires du ministère français des Armées.  

Un contrat de trois milliards d'euros

Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis ont conclu en grande pompe, le 28 septembre à l'Élysée, ce contrat de quelque trois milliards d'euros censé illustrer le renforcement de la défense et de la souveraineté européenne, cher à la France.  

Mais les États-Unis ont jeté le trouble vendredi en annonçant avoir donné leur feu vert à une possible vente à la Grèce de quatre frégates, en concurrence avec celle de Paris.  


►►► À lire aussi : Crise des sous-marins: les Etats-Unis ont été "maladroits", regrette Biden


Cette annonce a brièvement fait ressurgir le spectre d'une nouvelle crise entre Paris et Washington après celle des sous-marins.  

Les États-Unis ont conclu en septembre un partenariat de sécurité (AUKUS) avec l'Australie et le Royaume-Uni qui a torpillé la vente de douze sous-marins français - qualifiée de "contrat du siècle" - pour plus de 30 milliards d'euros à la Marine australienne.  

Paris a rapidement déminé le terrain samedi en expliquant que la vente de frégates à la Grèce était gravée dans le marbre, l'offre américaine caduque et que Washington n'avait rien entrepris dans son dos.

Sur le même sujet

29 oct. 2021 à 18:06
1 min
28 oct. 2021 à 11:08
1 min

Articles recommandés pour vous