RTBFPasser au contenu

AstraZeneca : l’Agence européenne du médicament confirme sa confiance, "c’est normal d’avoir quelques effets secondaires rares"

AstraZeneca : l’Agence européenne du médicament confirme sa confiance, "c’est normal d’avoir quelques effets secondaires rares"
16 mars 2021 à 13:171 min
Par Théo Defranne

Ce mardi après-midi, l’Agence européenne du médicament a réaffirmé sa confiance envers le vaccin AstraZeneca. Ses pays membres peuvent donc continuer de vacciner avec ce dernier.

Cette annonce intervient alors qu’une quinzaine de pays ont annoncé interrompre la vaccination avec les produits de cette firme suite à quelques cas de thrombose.

Ce vendredi, la task force vaccination en Belgique avait quant à elle décidé de continuer à vacciner avec AstraZeneca dans notre pays.

"Nous prenons la situation très au sérieux", explique Emer Cooke, la directrice de l’AEM. "Nous évaluons tous les effets secondaires. Nous avons un réseau d’expert issu des 27 Etats membres qui ont des compétences particulières en coagulation."


►►► À lire aussi : AstraZeneca en Belgique : "C'est un très bon vaccin, une protection contre une maladie qui tue", assure Frank Vandenbroucke


"Notre priorité est d’avoir un vaccin sûr. Une situation comme celle-ci n’est pas inattendue. Quand on vaccine des millions de personnes, c’est normal d’avoir quelques effets secondaires rares et néfastes. Notre rôle est maintenant d’étudier si c’est un effet secondaire ou si c’est une coïncidence. Nous devons savoir si le vaccin a provoqué ces thromboses ou si cela provient d’une autre origine."

A la question d’un journaliste qui a demandé si elle soutenait l’interruption de la vaccination dans certains pays, la directrice reste vague. "Je rappelle que notre position est que les bénéfices dépassent les risques. Mais il y a une préoccupation importante. Il faut donc une étude sérieuse et scientifique. C’est ce que nous faisons actuellement et nous déciderons ensuite."


►►► A lire aussi: Vaccin AstraZeneca: principe de précaution politique


Elle ajoute : "Il y a eu des essais qui ont prouvé que le vaccin était sûr. Quand on lance la vaccination, le nombre de personnes qui le reçoive est forcément bien plus grande, mais nous effectuons un suivi."

Une nouvelle réunion d’experts va avoir lieu aujourd’hui. Des conclusions seront données ce jeudi. L’Agence européenne du médicament annoncera ensuite si elle demande la suspension du vaccin AstraZeneca.

Conférence de presse du Centre de crise 16/03/2021

Articles recommandés pour vous