Assouplissement des mesures coronavirus, quelles perspectives ? Le gouvernement demande une feuille de route aux experts

05 févr. 2021 à 18:58Temps de lecture1 min
Par Nesrine Jebali

Si les métiers de contact sont aujourd’hui fixés sur leur réouverture, de nombreux autres secteurs comme celui de l’Horeca, n’ont toujours aucune perspective. Le gouvernement a demandé aux experts du GEMS (groupe d'experts de stratégie de crise pour le covid-19) de l’éclairer sur les étapes à suivre pour rouvrir les différents secteurs et sur le suivi de la vaccination. Les experts sont chargés d’établir une "feuille de route" tenant compte de la vaccination.

A quoi servira cette feuille de route ?

Le Comité de concertation a demandé au commissariat corona du gouvernement et aux experts du GEMS, de constituer une "feuille de route" détaillant un calendrier d’assouplissements successifs, liés à l’évolution des données épidémiologiques mais aussi à l’avancée de la vaccination. Et ce, pour donner progressivement d’autres bulles d’air à la population et surtout donner des perspectives à moyen et long terme aux Belges.

Les Belges ont besoin d’une perspective à moyen et long terme

Le Comité de concertation comprend les difficultés éprouvées par les "étudiants et les jeunes", ainsi que par la population dans son ensemble, a laissé entendre le Premier. Ce dernier estime cependant que la limitation des activités et des contacts a eu son efficacité : "la situation est relativement stable depuis début décembre", et cela "alors que l’enseignement et l’économie étaient maintenus au maximum", se réjouit-il.

Christelle Meuris : « Les Belges ont besoin d’une perspective à moyen et long terme »

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Les Belges ont envie d’entendre des messages positifs et de voir que ce qu’ils ont fait a servi", affirme Christelle Meuris, infectiologue au CHU de Liège. Il est donc temps de penser au psychologique des Belges et pour ce faire, il faut donner des perspectives réelles avec des objectifs atteignables. "Ils ont besoin d’une vision assez sûre de ce qu’il va se passer". Cette feuille de route pourrait aider à y contribuer.

La feuille de route tiendra compte des chiffres

La "feuille de route", la "voie" que vont devoir définir les experts devra "tenir compte des chiffres que l’on regardait déjà", comme ceux des hospitalisations, contaminations, etc., mais il faudra aussi "regarder où en est la vaccination".

Le Premier ministre Alexander De Croo l’a indiqué vendredi en fin d’après-midi, lors d’une conférence de presse à l’issue d’un Comité de concertation. "Nous ne maintiendrons les mesures pas un seul jour de plus que nécessaire", a assuré le Premier face à quelques journalistes.