RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Assises de Liège: Stéphane Fontaine avait initié Anne Derouck à l'échangisme

Stéphane Fontaine est accusé de l'assassinat de son épouse Anne Derouck, l'actrice pornographique Carla Sainclair.
05 mars 2012 à 11:29Temps de lecture2 min
Par OPPENS Xavier Van
Stéphane Fontaine, accusé de l'assassinat de son épouse Anne Derouck, l'actrice pornographique Carla Sainclair, a été interrogé par la présidente Tamara Konsek en début de procès. Né sous le nom de Vukovic, il n'a jamais connu son vrai père. Il a ensuite été adopté par son beau-père, dont il a pris le nom.

L'accusé a effectué ses études à Liège. Il a travaillé comme mécanicien puis dans un club de golf en région liégeoise.

A l'âge de 20 ans, il a commis un braquage avec prise d'otages pour lequel il a été condamné à 7 ans de prison. Il a dit avoir été entraîné par un complice dans l'organisation de ces faits. "Je me suis laissé monter la tête avant de commettre cette erreur de jeunesse", a-t-il soutenu. A sa sortie de prison, il a été engagé dans la biscuiterie Delacre. C'est par le biais d'Internet qu'il a rencontré Anne Derouck en 2000. Elle avait 20 ans et lui 34 ans. Le couple est tombé amoureux et s'est installé à Vottem.

Stéphane Fontaine et Anne Derouck ont fréquenté des clubs échangistes. "Parce que le fantasme d'Anne était de faire l'amour avec deux hommes à la fois", a soutenu l'accusé. Selon l'accusé, ce genre de relation s'est généralisé et Anne Derouck y a pris goût. Stéphane Fontaine a perdu son emploi en 2007 en raison de son alcoolisme. De son côté, Anne Derouck a travaillé quotidiennement comme prostituée dans un club privé puis en recevant des clients à domicile jusqu'en 2009.

Devenu chômeur, Fontaine vivait des rentrées financières de son épouse. Il s'occupait aussi des sites Internet de sa compagne, appelée "Carla Chaude" puis "Carla Sainclair". Un service de webcam lui permettait de proposer des exhibitions payantes à son public et de gagner 500 euros par mois. La victime tournait aussi en France dans des films classés X. "J'étais d'accord avec ses activités", a précisé Stéphane Fontaine. Carla Sainclair prestait dans des salons de l'érotisme. "Nous allions dans ces salons pour qu'elle puisse se faire connaître et parce que nous nous amusions bien lors de ces activités", a ajouté l'accusé. Toutes ces activités ont permis au couple de se constituer des réserves d'argent.

Selon l'accusé, l'entente était bonne dans le couple. Il nie avoir été violent avec Anne Derouck. Une dispute les aurait opposés le vendredi précédent le salon de Tournai pour lequel Carla Sainclair était la marraine. Il a refusé de l'y accompagner mais il affirme que c'est pour des raisons pratiques. L'accusé prétend qu'il ne se souvient plus de ces faits. Stéphane Fontaine affirme qu'il a perdu la mémoire depuis le mercredi avant les faits. Il ne se souvient plus de sa tentative de suicide et prétend qu'il ne comprend pas son geste. "Je regrette de l'avoir tuée", a-t-il lancé.

Stéphane Fontaine a précisé qu'il disposait d'une arme pour se défendre d'une éventuelle intrusion à son domicile. Il avait acheté cette arme à un ami, par ailleurs réputé pour avoir côtoyé certains membres du grand banditisme liégeois.

L'accusé n'a pas pu fournir d'explication sur le déroulement de la scène mortelle. Il ne sait pas pourquoi Anne Derouck a été retrouvée avec quatre balles dans la tête.

Belga

Articles recommandés pour vous