RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Assemblée générale de la Pro League : Vers une D1 toujours à 16 clubs dès le 7 août ?

Assemblée générale de la Pro League : L'avenir du football belge se joue ce vendredi
15 mai 2020 à 03:19Temps de lecture3 min
Par Thierry Luthers

Après quatre reports successifs, l’Assemblée générale de la Pro League devrait, enfin, voter aujourd’hui l’avenir à court terme du football belge professionnel.

Pour mémoire, le 2 avril dernier, les neuf membres du Conseil d’Administration de la Pro League avaient unanimement recommandé l’arrêt immédiat de la compétition. S’attirant aussitôt les foudres de l’UEFA d’abord, des détenteurs de droits TV ensuite. Même Pierre François, le CEO de la Ligue, n’était pas trop heureux car ses conseils n’allaient pas dans ce sens.

Aujourd’hui, le contexte a changé. Les décisions du Conseil de National de Sécurité du 6 mai dernier ont clarifié la donne puisque la saison de foot belge est annulée jusqu’au 31 juillet prochain par arrêté ministériel. Jusqu’au 31 juillet au moins, a-t-on envie de dire en fonction d’éventuels soubresauts de la pandémie dans les semaines à venir.

Parallèlement, le 27 avril, la ligue professionnelle a mis en place un groupe de travail pour plancher sur les futurs formats potentiels de compétitions. Compte tenu des circonstances sanitaires mais aussi dans l’attente des différentes sentences arbitrales de la CBAS pour les licences. Mais, à l’arrivée, ce groupe de travail aura travaillé... pour rien ! Car, hier soir, une très longue réunion du Conseil d’administration de la Pro League a tout chamboulé et finalement tout simplifié.

Ordre du jour

Cet après-midi, les 23 membres de la Pro League vont donc prendre connaissance de la seule et unique proposition du CA : une division 1 A toujours à 16 clubs. Waasland-Beveren descend, OHL ou le Beerschot monte. Du moins s’ils peuvent organiser la finale retour de la division 1B, ce qui est loin d’être acquis.

Le bourgmestre de Louvain a d’ores et déjà annoncé qu’il interdirait l’organisation de cette rencontre sur le territoire de sa commune. Les deux clubs ont jusqu’au 31 mai pour donner une réponse précise. Et si la manche retour devait avoir lieu (le Beerschot a remporté la manche initiale 1-0), ce serait début août. Dans la négative, c’est... Westerlo qui serait promu car c’est l’équipe qui a récolté le plus de points dans ce championnat un peu particulier de division 1B en deux parties.

Sauf si la victoire de Virton contre le Beerschot est confirmée par la CBAS dans quel cas Virton aurait le plus de points mais Virton n’a pas reçu sa licence pro ! Ses avocats continuent le combat sur d’autres fronts judiciaires.

Cela devrait faire l’objet d’un vote avec une majorité requise de 80% puisque dans l’hypothèse Westerlo, il y aurait modification du règlement.

Dans ce décompte particulier de scrutin, rappelons que les membres du G5 (Bruges, Anderlecht, Gand, Standard et Genk) ont chacun trois voix, les membres du K11 (soit les autres clubs de Pro League) deux voix et les représentants de la division 1B une seule voix.

Ensuite, il s’agira d’acter le classement après 29 journées de compétition comme définitif et d’en tirer les conséquences sportives pour la distribution des tickets européens.

Bruges sacré champion ? Oui mais il devra alors, à l’instar des autres qualifiés européens, faire preuve de solidarité financière avec les autres clubs non européens en reversant une partie de ses primes UEFA.

Et la finale de la Coupe entre Bruges et l’Antwerp ? Les deux clubs veulent la jouer, à huis clos évidemment. Mais cela doit être avant le 3 août, date de clôture des tickets européens pour l’UEFA. Et cela devra recevoir aussi l’aval de l’Union Belge en sa qualité d’autorité compétente. Bruges pourrait signer le doublé. En cas de victoire, les Anversois (avec un nouveau coach) décrocheraient le meilleur ticket de l’Europa League, l’accès direct aux poules. Au grand dam de Charleroi, actuel troisième de la compétition après 29 journées derrière Bruges et Gand.

Reprise le 7 août

La compétition reprendrait le 7 août et à huis clos mais le timing risque d’être très serré. Non seulement en fonction d’un potentiel rebond de la pandémie mais aussi à cause du report de l’Euro à la fin de la saison 2020-2021.

Or, dans la proposition qui sera faite à l’AG, il sera question d’un championnat à 16 clubs (30 journées) plus 6 journées de play-offs à 4 clubs pour le titre et des P02 pour les clubs classés de la 5ème à la 8ème place afin d'attribuer le dernier ticket européen. 36 journées et le maintien des PO : cela devrait convenir à la société "Eleven", nouveau détenteur des droits pour la coquette somme de 105 millions d’euros par saison.

On le voit, tout cela est très complexe. Rappelons, enfin, que toute modification de la compétition doit passer par une modification du règlement. Et donc recevoir la bénédiction du "Haut Conseil" de l’Union Belge en charge de ces points précis.

D’autres points figureront encore à l’ordre du jour. Il faudra distribuer la quatrième tranche des droits TV. Les actuels détenteurs n’ont plus de recours possible puisque nous sommes dans le cas de force majeure prévu dans le contrat TV.

Enfin, la Pro League devra donner mandat au management pour désigner une partie externe afin d’effectuer un audit de la procédure des licences pour le foot professionnel.

Articles recommandés pour vous