RTBFPasser au contenu

Regions

Assainissement des hauts fourneaux Mittal: les travailleurs reprennent espoir

Assainissement des hauts fourneaux Mittal: les travailleurs reprennent espoir
18 déc. 2014 à 07:021 min
Par OPPENS Xavier Van

C'est un énorme paradoxe: pendant les négociations de fermeture, les syndicats, dans l'espoir de relancer un jour les hauts-fourneaux, ont dû se battre pour qu'ils ne soient pas rasés immédiatement. Et le groupe ArcelorMittal s'est fait prier pour garder les outils en l'état pendant cinq ans. A présent, c'est l'inverse. Avec l'arrêt de la cokerie, c'est devenu évident: la phase à chaud, c'est fini ! Les délégués du personnel voudraient démarrer rapidement l'assainissement mais c'est la direction qui refuse. Pas question. Elle a prévu de financer l'opération dans cinq ans, elle n'a pas l'argent maintenant.

La réunion de ce mercredi, avec la Région wallonne, a quand même été constructive. Avant le démantèlement (qui nécessite un permis de démolition), des démontages, des nettoyages sont envisagés. Pas besoin d'entamer la lourde procédure des autorisations si l'aspect extérieur des usines n'est pas modifié.

Des tas de choses peuvent être évacuées avant d'abattre les murs, les douches, les armoires des vestiaires, les câblages, les tuyauteries, les machines, les cloisons. Le groupe ArcelorMittal doit dresser pour la mi-janvier la liste de ces travaux "possibles". Les 75 ex-sidérurgistes à qui l'assainissement des sites doit procurer de l'emploi peuvent enfin commencer à espérer du boulot.

Michel Gretry

 

Articles recommandés pour vous