RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

Asile et migration : légère hausse du nombre de citoyens non-UE s'étant vus refuser l'entrée dans l'UE en 2021

19 mai 2022 à 11:09Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

En 2021, 139.000 citoyens de pays tiers se sont vu refuser l'entrée sur le territoire de l'UE, indique jeudi Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Ce chiffre constitue une légère augmentation de 1% par rapport à 2020 (137.800).

Le plus grand nombre de refus d'entrée en 2021 a été signalé par la Hongrie (34.700), suivie de la Pologne (26.200), de la Croatie (14.200) et de la Roumanie (11.000). Les citoyens ukrainiens représentaient le plus grand nombre de refus en 2021 (50.200). Viennent ensuite les citoyens albanais (18.600) et moldaves (9.100).

Par ailleurs, 681.200 personnes se trouvaient en situation irrégulière dans l'un des États membres de l'UE. Un chiffre en hausse de 22%, comparé aux 557.500 enregistrés un an plus tôt.

La France a signalé le plus grand nombre de citoyens de pays tiers en situation irrégulière en 2021 (215.200), suivie de la Hongrie (134.100) et de l'Allemagne (120.300). Les Syriens représentaient le plus grand nombre de personnes en séjour illégal dans l'UE en 2021 (79.800), suivis des citoyens algériens (56.800) et afghans (52.800).

Le nombre de citoyens de pays tiers ayant reçu un ordre de quitter un État membre de l'UE était de 342.100 en 2021, soit une diminution de 14% par rapport au chiffre de 396.400 enregistré en 2020.

Parmi les États membres de l'UE, la France a signalé le plus grand nombre de citoyens non européens sommés de quitter son territoire en 2021 (125.500), suivie de l'Allemagne (31.500) et de la Grèce (28.800). Le nombre le plus élevé de personnes sommées de quitter le territoire d'un État membre de l'UE étaient algériennes (26.400), albanaises (22.000) et marocaines (21.800).

À la suite d'un ordre de départ, 82.700 citoyens de pays tiers ont été renvoyés vers un autre pays (y compris d'autres États membres de l'UE) l'an dernier.

La France a signalé le plus grand nombre de ressortissants de pays tiers renvoyés en 2021 (14.400), suivie de l'Allemagne (10.300) et de la Suède (9.300). Les Ukrainiens et les Albanais (9.400 chacun) arrivent en tête de la liste des citoyens non européens renvoyés dans un autre pays en 2021, suivis des Géorgiens (5.400) et des Pakistanais (3.200).

Sur le même sujet

France : des migrants assignent une commune pour la destruction de leurs biens

Monde Europe

Méditerranée : selon l’ONU, en 2021, plus de 3000 migrants ont perdu la vie en mer, le double de 2020

Monde

Articles recommandés pour vous