Regions Bruxelles

Asile et migration : la police fait à nouveau enlever les tentes en carton devant le hub humanitaire

© RTBF

Comme annoncé par le bourgmestre de la ville de Bruxelles Philippe Close, la police a, à sa demande, fait évacuer jeudi pour le deuxième jour consécutif les tentes en carton installées devant le hub humanitaire, avenue du Port. Les demandeurs d'asile ont pu y passer la nuit mais à 8h jeudi matin, la police était présente pour enlever les tentes.

L'arrivée des policiers a suscité quelques froncements de sourcils, l'accord avec les organisations humanitaires prévoyant leur venue à 9h. Selon Médecins du Monde, il s'agit d'un malentendu.

"L'essentiel est que la Ville a permis aux gens d'y passer la nuit", explique Michel Genet, directeur de Médecins du Monde. "Aucun mineur non-accompagné ne s'est ajouté la nuit dernière et ça, c'est positif", poursuit-il.

Une trentaine de jeunes hommes ont passé la nuit sous des tentes en carton dressées pour eux sur le trottoir devant le hub par les organisations humanitaires. Une solution pour les mineurs non-accompagnés a été trouvée et ils seront accueillis jeudi soir dans un bâtiment de la région bruxelloise à Ixelles où ils seront encadrés avec le soutien de l'Agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile (Fedasil) et de la plateforme citoyenne BelRefugees.

Par ailleurs, les organisations humanitaires (Médecins du Monde, Ciré, Plateforme Citoyenne, Samusocial) qui travaillent actuellement sur cette crise se montrent solidaires de l'action prévue par Fedasil ce jeudi midi.

Sur le même sujet : Extrait JT (19/10/2022)

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous