RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Asile et migration: des activistes campent devant le cabinet Mahdi en soutien aux demandeurs d'asile

Une quarantaine de personnes ont manifesté à proximité du cabinet du secrétaire d'Etat à l'Asile, Sammy Mahdi (photo), pour dénoncer la situation que vivent les demandeurs d'asile.
24 nov. 2021 à 13:47Temps de lecture1 min
Par Belga

Une quarantaine de personnes ont dénoncé mercredi la saturation du réseau d'accueil lors d'une action organisée à proximité du cabinet du secrétaire d'Etat à l'Asile, Sammy Mahdi. Elles se sont couchées sur un morceau de carton, dans un sac de couchage, au milieu du boulevard du Régent à Bruxelles, pour dénoncer la situation que vivent les demandeurs.

"Personne à la rue", "quelqu'un doit-il mourir de froid", "combien de jours encore, Sammy Mahdi?". Tels étaient les slogans qui figuraient sur les pancartes affichées mercredi face au cabinet du secrétaire d'Etat.

"Nous arrivons à une situation où des gens doivent dormir devant les portes des centres dans l'espoir d'obtenir un rendez-vous. Mais le système est à l'arrêt", dénonce Elias Van Dingenen, du réseau Vluchtelingenwerk Vlaanderen, à l'origine de l'action avec Amnesty International.

Les militants soulignent que M. Mahdi porte la responsabilité finale dans cette situation. "Il doit assumer. La solution est claire: libérer davantage de places. C'est l'ambition déclarée de ce gouvernement, les paroles sont là mais pas les actes", fustige M. Van Dingenen.

De nombreux pays font face à ce problème de manque de places, a réagi le secrétaire d'Etat. Il ajoute que la crise sanitaire a compliqué la donne: les retards s'accumulent et des demandeurs renvoyés vers d'autres pays européens refusent le test Covid et restent donc où ils sont.

La Défense et le cabinet de M. Mahdi tentent d'ouvrir au plus vite d'ouvrir un centre d'accueil d'urgence à Glons, répète la porte-parole du secrétaire d'Etat.

Sur le même sujet: JT 03/11/2021

Sur le même sujet

Les coûts liés aux demandes de séjour en Belgique sont désormais objectivés, annonce Sammy Mahdi

Politique

Mahdi déplore la "voie de la confrontation" de la ville de Spa pour l’accueil de réfugiés

Articles recommandés pour vous