RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Art/Science/Technologie : le trio gagnant ?

Expo à Bozar jusqu'au 09 janvier 2021

Tous les deux ans, Bozar présente les projets des lauréats et nominés du concours STARTS, la plateforme européenne pour l’innovation, à la connexion des Sciences, des Technologies et des ARTS  (STARTS). Une expo passionnante avec cette année un thème dominant : la collaboration entre l’homme et la nature. Des plantes comme mini data centers aux déchets organiques pour se nourrir ou se vêtir.  

Loading...

STARTS Prize 

Les artistes qui s’intéressent au monde dans lequel iels vivent, dénoncent, critiquent et en même temps font des propositions issues de leur imaginaire. Utopiques, provocantes voire poétiques. Cette liberté d’esprit rencontre celle des chercheur.euse.s et s’appuie sur les possibilités nouvelles des technologies numériques. STARTS qui accompagne les projets est une initiative de la Commission Européenne. L'innovation est un enjeux économique majeur. Les STARTS Prize couronnent les œuvres artistiques qui soit influencent ou modifient notre regard sur la technologie, soit donnent naissance à des collaborations inédites entre le secteur privé et le monde de la culture.

Remix el Barrio : un manteau en bioplastique à base de pelure d'orange
Remix el Barrio : un manteau en bioplastique à base de pelure d'orange fablab barcelona.jpg

La résilience créative. Collaborer, Créer, Innover.

Pour cette nouvelle édition, l'exposition du prix STARTS se concentre sur différents thèmes : le design spéculatif dans les domaines du gaspillage alimentaire et du bio-design, la préservation des espèces naturelles, le changement climatique et l'empreinte carbone du numérique et les nouvelles connexions qui émergent entre l'homme et la technologie. 

Bio et technologies

Remix el Barrio, grand prix de l'innovation collaborative, est un projet communautaire de Barcelone qui développe l’utilisation des déchets organiques pour créer de nouveaux matériaux.

We design, we don’t waste 

Mixant les pratiques traditionnelles et les technologies, Remix el Barrio fabrique des vêtements dans un bioplastique imperméable à base de pelure d’orange. Mais aussi des sacoches à base de marc de café et du papier d’emballage avec les coques des grains de café.

A Ligther Delicacy. Pourquoi ne pas se nourrir à base de plumes ?
A Ligther Delicacy. Pourquoi ne pas se nourrir à base de plumes ?

Plus étonnant dans la récup : A Ligther Delicacy. Pourquoi ne pas se nourrir à base de plumes ?

Chaque année, l’élevage de volailles produit plus de 2,3 millions de déchets de plumes dans l’UE. Or, les plumes contiennent 91% de protéines et il faut 1000 plumes pour un steak équivalant en protéines à 100 gr de blanc de poulet. Avec 6 à 8.000 plumes par poulet…ça en nourrit du monde.

Habitate, une collaboration homme-nature
Habitate, une collaboration homme-nature Habitate

Habitat partagé

Dans le domaine de la collaboration homme-nature, le projet Habitate nous imagine en hôte d’organismes vivants menacés. Le point de départ du projet fou de Yuning Chan, Tom Hartley et Yishan Qin est la chalarose, une maladie qui décime la population de frênes en Europe. L'arbre abrite près de 900 espèces discrètes, comme des champignons, des lichens, des mousses. Pour éviter la disparition de ces espèces discrètes, le projet Habitate a développé un support proche de l’écorce que nous pouvons porter sur nous et favoriser la dispersion des spores par nos déplacements. Grâce à Habitate nous pouvons fournir un service écologique et expérimenter notre parenté avec des organismes non-humains.

Data Garden un serveur neutre en carbone
Data Garden un serveur neutre en carbone © Tous droits réservés

Quand les plantes deviennent des clés usb

 L’idée de Data Garden, un projet des artistes et designers danois Monika Seyfried et Cyrus Clarke, est de lutter contre la dépense d’énergie nécessaire au refroidissement des data centers, les centres de données. Il y en a des centaines de millions à travers le monde. En 2009, le rapport français "Développement éco-responsable et TIC" établit que pour un kilowatt dépensé pour un serveur, un autre kW est nécessaire pour en dissiper la chaleur. Alors pourquoi ne pas collaborer avec la nature pour créer un stockage vert ? Data Garden est un centre vivant qui permet de stocker et de retrouver des données dans l’ADN des végétaux. Les plantes génèrent leur propre énergie et absorbent le carbone. Data Garden a alimenté le programme du Sommet de l’ONU sur le climat et celui de la Cop25.

performance de Theresa Shubert

mEAT me

STARTS à Bozar fait un focus sur la Slovénie, pays qui préside le  Conseil de l'Union Européenne jusque fin décembre 2021. L’artiste Shubert  , adepte de l’art contemporain "d’investigation ", y présente le projet le plus interpellant de l’exposition. mEAT me critique l’industrie de la viande et l’exploitation industrielle des animaux et propose que l’humain devienne son propre pourvoyeur de nourriture en faisant de la viande à partir de ses propres cellules. Un projet video et performatif de l’artiste xx.

Plusieurs laboratoires dans le monde travaillent sur la culture de la viande in vitro, à base de cellules de muscle animal. Theresa Schubert qui collabore avec l'entreprise de biotechnologie Educell, s’est prêtée à l’expérience avec des cellules de son quadriceps. L’artiste réalise des videos explicatives et donne des conférences-performances au cours des desquelles elle mange sa " viande ". Theresa Schubert questionne notre relation aux animaux, le tabou de l’anthropophagie et les limites éthiques des biotechnologies. 

Deep fake ou quand la technologie faire dire n'importe quoi à n'importe qui
Deep fake ou quand la technologie faire dire n'importe quoi à n'importe qui Xavier Ess

Les dérives des technologies

D’autres projets pointent la manipulation des opinions par les algorithmes et dans l'installation In Event of Moon Disaster qui reconstitue un intérieur de 1969, Richard Nixon affirme à la télé que l’homme n’a pas marché sur la lune. Les astronautes sont morts pendant le voyage. Un projet bluffant des artistes Halsey Burgund et Francesca Panetta qui dénonce les dangers des deepfakes.

Si cette exposition STARTS PRIZE est assez ardue par la somme d'informations à... ingurgiter pour entrer dans les projets, l'intérêt majeur est la faisabilité des propositions qui peuvent être jugées comme utopiques. Aujourd'hui, des plants de tabac stockent des données et la NASA travaille sur la culture de viande. 

STARTS PRIZE  à Bozar jusqu'au 09 janvier 2022 

le bio-design de Remix el Barrio
le bio-design de Remix el Barrio fablab barcelona.jpg

Sur le même sujet

01 mars 2022 à 11:18
1 min
08 janv. 2022 à 09:52
3 min

Articles recommandés pour vous