Sciences et Techno

Artémis : une fuite du carburant retarde les préparatifs du décollage de la fusée

La Nasa postpose le lancement d’Artémis

© 2022 Getty Images

03 sept. 2022 à 14:04Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Théa Jacquet

Les derniers préparatifs de la nouvelle méga-fusée de la Nasa pour la Lune avaient pris du retard samedi à cause d’une fuite de carburant, détectée à quelques heures du décollage de cette mission test qui doit lancer le programme Artémis de retour des Américains sur la Lune.

La fusée orange et blanche SLS, dont ce sera le baptême de l’air depuis le pas de tir 39B du centre spatial Kennedy, en Floride, est la plus puissante du monde.

Le décollage est prévu à 14h17 heure locale, avec un retard possible de jusqu’à deux heures. Les conditions météo sont favorables à 60% au début de cette fenêtre de tir, puis s’améliorent peu à peu jusqu’à 80%.

Peu avant 6h00 heure locale, la directrice de lancement, Charlie Blackwell-Thompson, a donné son feu vert pour commencer le remplissage des réservoirs de la fusée avec son carburant cryogénique, au total, environ trois millions de litres d’hydrogène et d’oxygène liquides ultra-froids.

Reprogrammé lundi ou mardi

Mais un peu plus d’une heure plus tard, une fuite a été détectée au pied de la fusée, au niveau du tuyau par lequel passe l’hydrogène jusqu’au réservoir. Le flot a été stoppé pendant que les équipes cherchaient une solution. La Nasa n’a pas indiqué dans l’immédiat à quel point ce problème pourrait affecter ou non l’heure de décollage.

Le décollage pourrait éventuellement être reprogrammé à lundi ou mardi. Il faudrait ensuite attendre le 19 septembre au plus tôt, en raison des positions de la Terre et de la Lune.

Le but de cette mission non habitée, nommée Artémis 1, est de vérifier que la capsule Orion, au sommet de la fusée, est sûre pour transporter à l’avenir des astronautes. Grâce à ce nouveau vaisseau, l’agence spatiale américaine entend renouer avec l’exploration humaine lointaine, la Lune étant 1000 fois plus éloignée que la Station spatiale internationale.

Sur le même sujet

La méga-fusée de la Nasa pour la Lune de retour sur son pas de tir, départ prévu dans dix jours

Espace

La Nasa vise désormais le 14 novembre pour s'envoler vers la Lune

Espace

Articles recommandés pour vous