RTBFPasser au contenu

Cyclisme

Arnaud De Lie : La nouvelle pépite du cyclisme belge débarque chez les pros

Arnaud De Lie : La nouvelle pépite du cyclisme belge débarque chez les pros

Cyclisme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ne cherchez plus le futur ambassadeur du cyclisme belge et wallon dans le peloton. Chez Lotto Soudal on l’affirme, le successeur de Philippe Gilbert est déjà connu. " Le prochain talent à éclore sera peut-être Arnaud De Lie " affirme John Lelangue manager de la formation belge qui a déjà prouvé son expertise dans l’éclosion des talents noirs-jaunes-rouges. Après Bjorg Lambrecht et Florian Vermeersch entre autres trouvailles, l’équipe Lotto Soudal mise cette fois sur un jeune luxembourgeois ultra-prometteur.

Arnaud De Lie n’a que 19 ans mais déjà un parcours impressionnant. Champion de Belgique et vainqueur de " La Philippe Gilbert " chez les juniors, l’ancien vététiste de Lescheret a rapidement convaincu ses patrons de lui donner sa chance. " Lorsqu’on voit sa première année chez les espoirs l’an dernier, il a commencé à gagner directement " souligne John Lelangue. Un patron qui n’a donc pas hésité à faire grimper son poulain chez les pros dès cette année. " Je pense que l’on a un beau talent dans la maison mais on ne va pas lui mettre trop de pression ". Un message bien reçu par le principal intéressé. " Cette première année, c’est pour apprendre " martèle le jeune homme avant de préciser d’emblée : " mais s’il y a une possibilité de gagner il faudra la prendre. C’est aussi pour gagner que l’on fait du sport ".

A Altea, où se déroule le stage hivernal de l'équipe Lotto Soudal, les caméras traquent évidemment Philippe Gilbert à l'aube de sa 20ème et dernière saison mais la petite tignasse bouclée d’Arnaud a déjà du mal à se cacher et quitte à prendre les premiers rôles c’est au sprint que le jeune homme se voit briller. " A l’avenir, je me vois plutôt gagner dans des sprints massifs qu’au terme d’une échappée. J’ai amélioré mon sprint la saison dernière et je progresserai encore cette année. Dès mon premier stage avec les pros en décembre, Caleb Ewan m’a proposé de travailler mes sprints avec lui. Cela me permet de voir mes capacités face au plus grand et de travailler mes défauts ". Avec le meilleur sprinteur du plateau comme mentor, l’élève De Lie apprend vite et ne se laisse pas trop impressionner par les cadors qui l’entourent. " Il faut un peu de temps d’adaptation mais maintenant je sens tout doucement qu’ils deviennent mes équipiers et pas des vedettes que je regarde à la télé ".

Un combattant Ardennais à la conquête des Flandres

Arnaud De Lie sprinte pour la victoire au Grand Prix Vermarc chez les espoirs.
Arnaud De Lie sprinte pour la victoire au Grand Prix Vermarc chez les espoirs. BELGA

Ses qualités, c’est dans la ferme familiale et sur les routes reculées de la province de Luxembourg qu’Arnaud De Lie les a d’abord travaillées. " Je suis Ardennais donc j’aime bien faire les choses à 200%. C’est ça ma plus grande qualité ". Ardennais, le mot est lâché et chez Lotto Soudal il trouve particulièrement écho aux oreilles du directeur sportif Maxime Monfort. " Arnaud a les qualités d’un Ardennais" souligne l’ancien coureur pro. " C’est un battant, qui ne se plaint pas. Il est toujours heureux, il aime ce qu’il fait, il aime le vélo C’est vrai que nous sommes tous les deux issus de la province de Luxembourg et que je le connais depuis qu’il est tout jeune. Aujourd’hui il a grandi et le hasard fait que l’on se retrouve dans la même équipe donc clairement je le prends un peu sous mon aile. Il y a une proximité entre nous et je vais l’aider du mieux que je peux ".

Pour aider Arnaud sans lui brûler les ailes le staff de l’équipe Lotto lui a concocté un programme hybride dans lequel il pourra à la fois apprendre et briller histoire de ne pas perdre l’habitude de gagner. Il fera ses premiers pas au challenge de Majorque (du 26 au 30 janvier) et enchaînera avec deux courses par étapes en France. Mais le moment qu’il attend avec impatience ce sont les courses flandriennes. Kuurne-Bruxelles-Kuurne, Le Samyn, Gand-Wevelgem, mais aussi le Tour des Flandres, si tout va bien, Arnaud De Lie prendra le départ de 9 Classiques Flamandes cette saison. Une véritable marque de confiance et une aubaine pour le jeune routier sprinteur. " Je profite du moment " savoure Arnaud De Lie. " Pour moi le Tour des Flandres et Paris-Roubaix sont les plus belles courses de la saison. Ce sont des courses de guerriers ". Présenté comme un ‘dur au mal' le Lescheretois semble déjà bien armé pour affronter les bordures et les monts pavés avec en tête un exemple à suivre en particulier. " Je dirais Peter Sagan. C’est un style de coureur que j’aime vraiment bien avec une bonne pointe de vitesse mais qui n’en a pas fait sa principale qualité. Il savait aussi jouer sa carte sur les classiques flandriennes et c’est aussi là-dessus que j’aimerais bien jouer. Les bosses de plus de 10 minutes ce n’est plus pour moi. En dessous je peux être là. "

Conscient de ses qualités et de ses limites, Arnaud De Lie semble déterminé à s’installer rapidement au sein de l’élite sans oublier qu’à son âge il a évidemment beaucoup de choses à découvrir… A commencer par lui-même. " Même moi je m’ignore encore. Je n’ai que 19 ans et il y a encore beaucoup de choses que je dois trouver chez moi ".

Déjà bien intégré au sein de l’équipe Lotto Soudal, Arnaud De Lie est heureux d’incarner le futur du cyclisme belge.
Déjà bien intégré au sein de l’équipe Lotto Soudal, Arnaud De Lie est heureux d’incarner le futur du cyclisme belge. © Tous droits réservés

Sur le même sujet

07 mai 2022 à 12:41
1 min

Articles recommandés pour vous